Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Chinois Alibaba débarque à Wall Street : des débuts en fanfare

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

Moyen-orient

Netanyahou signe un accord de gouvernement avec Foyer juif et Yesh Atid

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2013

Le Foyer juif, parti nationaliste religieux, et la formation centriste et laïque Yesh Atid ont signé vendredi l'accord de coalition pour entrer dans le gouvernement du Premier ministre israélien, qui avait jusqu'au 16 mars pour former son cabinet.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé vendredi avoir signé des accords de coalition avec le parti centriste Yesh Atid et le mouvement nationaliste religieux Foyer juif, proche des colons, lui permettant de présenter son nouveau gouvernement.

Peu auparavant, le chef de Foyer juif, Naftali Bennett, avait annoncé avoir signé l'accord, écrivant sur ses comptes twitter et Facebook: "Avec l'aide de Dieu, nous avons signé. Le 33ème gouvernement d'Israël est en bonne voie".

"Le Premier ministre salue les accords de coalition signés par l'alliance Likoud-Israël Beiteinou avec Yesh Atid et Foyer juif", a indiqué M. Netanyahu dans un communiqué, précisant qu'il informerait officiellement samedi soir le président Shimon Peres être parvenu à constituer un gouvernement.

Les partenaires de coalition ont jusqu'à samedi soir pour présenter leur pacte au président israélien, qui avait officiellement chargé le 2 février M. Netanyahu, en tant que chef de file de la liste ayant obtenu le plus grand nombre de députés (Likoud-Israël Beiteinou, 31 sièges sur 120), de former le prochain gouvernement.

La signature a été retardée par un ultime désaccord avec ses partenaires de coalition, après 40 jours de tractations gouvernementales dont le Premier ministre est sorti affaibli.

Selon les médias, Yaïr Lapid, chef de Yesh Atid, et Naftali Bennett ont finalement renoncé à obtenir le titre de "vice-Premier ministre", une distinction purement symbolique, que M. Netanyahu leur a refusée pour ne pas renforcer leur prestige, selon des responsables de son parti, le Likoud (droite).

Aux termes de l'accord, le Likoud devrait s'arroger les portefeuilles clé de la Défense et de l'Intérieur, et M. Netanyahu gérer les Affaires étrangères en attendant la fin du procès du titulaire sortant Avigdor Lieberman, son allié électoral et leader du parti nationaliste Israël Beiteinou.

Yesh Atid, sensation des élections législatives du 22 janvier, avec 19 députés, obtiendrait les ministères des Finances et de l'Education, et Foyer juif (12 députés) ceux du Commerce et de l'Industrie, ainsi que du Logement, qui supervise notamment la construction dans les colonies, selon les médias.

L'ex-ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, dont le nouveau parti centriste HaTnouha (6 députés) avait été le premier à signer avec M. Netanyahu le 19 février, sera ministre de la Justice, également en charge des négociations de paix avec les Palestiniens.

La prochaine majorité gouvernementale comptera donc 68 députés sur 120.

AFP

Première publication : 15/03/2013

  • ISRAËL

    Benjamin Netanyahou "n'est pas confronté à une crise politique"

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens priés d’emprunter des bus différents des colons

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)