Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Moyen-orient

La CIA envisage d'utiliser des drones pour liquider des islamistes syriens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2013

La CIA recueille actuellement des renseignements sur des islamistes radicaux partis combattre en Syrie en vue d'éventuellement les liquider grâce à des frappes de drones, a rapporté vendredi soir le Los Angeles Times.

Alors que la guerre en Syrie célèbre tristement son deuxième anniversaire et que les combats continuent de faire rage dans le pays, la présence d'islamistes radicaux au sein de la rébellion inquiète de plus en plus la communauté internationale.

Aux États-Unis, la CIA a donc décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Selon des informations rapportées par le quotidien Los Angeles Times, vendredi soir, les services secrets américains sont actuellement en train de recueillir des renseignements sur ces djihadistes présents en Syrie en vue de les liquider ultérieurement grâce à des frappes de drones. "Une stratégie qui vise à protéger les États-Unis et leurs alliés", peut-on lire dans le quotidien.

Selon les journalistes américains Ken Dilanian et Brian Bennett, le président américain Barack Obama n'a pas encore donné son accord pour ces attaques de drones en Syrie et aucune attaque n'est envisagée à l'heure actuelle. Mais les deux auteurs de l'article précisent dans le même temps que le service de contre-terrorisme de la CIA a récemment affecté plusieurs agents en Syrie chargés de surveiller ces cellules islamistes. Leur crainte principale :  que certains membres d'Al-Qaïda aient pu gagner la Syrie, poursuit le journal.

Le département d'État américain croit, en effet, que l'une des plus puissantes milices syriennes de l'opposition, le Front Al-Nusra, est une organisation terroriste qu'il est impossible de distinguer de l'organisation Al-Qaïda en Irak, relève le quotidien.

Selon d'actuels et d'anciens responsables américains ayant gardé l'anonymat et interrogé par le Los Angeles Times, les agents "chargés de les cibler" ont donc formé une "unité spéciale" avec leurs collègues d'Irak habitués aux opérations menées contre Al-Qaïda. La CIA maintient également des liens étroits avec les services de renseignements saoudiens, jordaniens ainsi qu'avec d'autres services secrets de la région, actifs en Syrie.

Avec dépêches

Première publication : 16/03/2013

  • SYRIE

    Les groupes islamistes étendent leur emprise sur l’est de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Michel Kilo, le chrétien à l'origine de la trêve entre kurdes et islamistes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux des plus importants groupes islamistes rejettent la nouvelle coalition d'opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)