Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

La CIA envisage d'utiliser des drones pour liquider des islamistes syriens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2013

La CIA recueille actuellement des renseignements sur des islamistes radicaux partis combattre en Syrie en vue d'éventuellement les liquider grâce à des frappes de drones, a rapporté vendredi soir le Los Angeles Times.

Alors que la guerre en Syrie célèbre tristement son deuxième anniversaire et que les combats continuent de faire rage dans le pays, la présence d'islamistes radicaux au sein de la rébellion inquiète de plus en plus la communauté internationale.

Aux États-Unis, la CIA a donc décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Selon des informations rapportées par le quotidien Los Angeles Times, vendredi soir, les services secrets américains sont actuellement en train de recueillir des renseignements sur ces djihadistes présents en Syrie en vue de les liquider ultérieurement grâce à des frappes de drones. "Une stratégie qui vise à protéger les États-Unis et leurs alliés", peut-on lire dans le quotidien.

Selon les journalistes américains Ken Dilanian et Brian Bennett, le président américain Barack Obama n'a pas encore donné son accord pour ces attaques de drones en Syrie et aucune attaque n'est envisagée à l'heure actuelle. Mais les deux auteurs de l'article précisent dans le même temps que le service de contre-terrorisme de la CIA a récemment affecté plusieurs agents en Syrie chargés de surveiller ces cellules islamistes. Leur crainte principale :  que certains membres d'Al-Qaïda aient pu gagner la Syrie, poursuit le journal.

Le département d'État américain croit, en effet, que l'une des plus puissantes milices syriennes de l'opposition, le Front Al-Nusra, est une organisation terroriste qu'il est impossible de distinguer de l'organisation Al-Qaïda en Irak, relève le quotidien.

Selon d'actuels et d'anciens responsables américains ayant gardé l'anonymat et interrogé par le Los Angeles Times, les agents "chargés de les cibler" ont donc formé une "unité spéciale" avec leurs collègues d'Irak habitués aux opérations menées contre Al-Qaïda. La CIA maintient également des liens étroits avec les services de renseignements saoudiens, jordaniens ainsi qu'avec d'autres services secrets de la région, actifs en Syrie.

Avec dépêches

Première publication : 16/03/2013

  • SYRIE

    Les groupes islamistes étendent leur emprise sur l’est de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Michel Kilo, le chrétien à l'origine de la trêve entre kurdes et islamistes

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deux des plus importants groupes islamistes rejettent la nouvelle coalition d'opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)