Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Cessez-le-feu de douze heures entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : il sera "très difficile" de récupérer les corps des victimes

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

FRANCE

Le délit de racolage passif sera abrogé, confirme Najat Vallaud-Belkacem

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2013

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé ce samedi dans un entretien au journal Le Parisien que l'engagement pris par François Hollande d'abroger le délit de racolage passif sera tenu.

L'engagement de campagne de François Hollande sur l'abrogation du délit de racolage sera tenu, affirme dans un entretien publié samedi par Le Parisien la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, près de 10 ans après le vote de cette loi controversée.

"Cet engagement sera tenu. Pour une raison simple: l'instauration du délit de racolage passif a fait des personnes prostituées des coupables, quand 90% d'entre elles sont des victimes de la traite des êtres humains", assure la ministre au Parisien/Aujourd'hui en France. "Pour échapper aux forces de l'ordre, elles se sont éloignées des centres-villes et des structures d'accompagnement, se retrouvant plus exposées aux violences", ajoute-t-elle, reprenant les arguments martelés par les associations depuis 10 ans.

Le 18 mars 2003, la Loi de sécurité intérieure instituait le délit de racolage passif, pénalisant "le fait par tout moyen, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d'autrui en vue de l'inciter à des relations sexuelles en échange d'une rémunération". Tout contrevenant devenait passible de deux mois d'emprisonnement et de 3.750 euros d'amende.

"Abroger ce délit ne signifie pas l'impunité pour les proxénètes, au contraire, car nous faisons preuve de la plus grande fermeté contre les réseaux", affirme Mme Vallaud-Belkacem.

Selon la ministre, "au-delà de l'initiative ciblée du Sénat", le gouvernement souhaite "aboutir à un texte qui traitera de ces questions dans leur globalité."

La sénatrice EELV Esther Benbassa a déposé une proposition de loi sur l'abrogation du délit de racolage, qui sera débattue le 28 mars au Sénat.

"Nous travaillons avec un certain nombre de parlementaires, de gauche comme de droite, afin que soit élaborée d'ici à l'automne une proposition de loi globale sur la prostitution et la traite" des êtres humains, précise la ministre, indiquant que la pénalisation du client est "une piste de réflexion parmi d'autres".

Le syndicat des travailleurs du sexe (Strass), qui regroupe des prostituées dite "indépendantes", appelle à une manifestation samedi à Pigalle pour demander l'abrogation du délit de racolage, à laquelle doivent se joindre des associations comme Aides ou Médecins du monde.

AFP

Première publication : 16/03/2013

  • FRANCE

    Najat Vallaud-Belkacem veut faire "disparaître" la prostitution

    En savoir plus

  • FRANCE

    Prostitution : "Toutes les lois visant à protéger les femmes ont été néfastes"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les députés adoptent une résolution anti-prostitution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)