Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les musulmans de France sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

Moyen-orient

Reportage : en Libye, la breakdance à l'épreuve d'une société conservatrice

© FRANCE 24

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/03/2013

En Libye, les adeptes de breakdance ont du mal à se faire une place dans une société profondément conservatrice. Mais les danseurs libyens comptent bien faire évoluer les mentalités et se "faire connaître dans le monde arabe".

Ils sont jeunes, libyens et excellent dans le breakdance. Mais, à Tripoli, pratiquer cette danse jugée subversive - venue tout droit des ghettos américains des années 1970 - n’est pas vraiment du goût des conservateurs. Au grand dam de Hakem Mohamed, organisateur de l’une des seules compétitions autorisées dans le pays. "Nous sommes marginalisés, déplore-t-il, beaucoup de danseurs ne savent pas qu'il y a des breakdancers qui pratiquent ici", ajoute-t-il.

Mais se faire accepter, c’est d’abord se battre pour faire évoluer les mentalités. Un combat de longue haleine contre une société traditionaliste que beaucoup de danseurs n’ont pas la force de mener. "Bien souvent, les danseurs s'entraînent seuls chez eux… Ils ont peur du regard des autres", confie Hakem Mohamed. 

La chute de Mouammar Kadhafi en 2011 a, néanmoins, suscité un espoir de changement. Hakem a réussi à organiser sa compétition à Tripoli dans un grand gymnase. Il a même révélé de nouveaux talents. "C'est une bonne initiative, il y a des danseurs que nous n'aurions jamais eu l'occasion de découvrir. Et ils sont ici aujourd'hui", confie, ravi, l'un des breakdancers libyens.

Aujourd’hui, Hakem et ses danseurs espèrent surtout se produire plus souvent dans leur pays, se faire respecter et se faire un nom sur la scène internationale. "Nous espérons mettre au courant [les autres danseurs dans le monde] pour qu'ils nous invitent dans des compétitions", confie Hakem qui souhaite surtout, qu’un jour, "le breakdance soit connu à travers le monde arabe".
 

Première publication : 16/03/2013

COMMENTAIRE(S)