Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Moyen-orient

Un général syrien fuit en Jordanie avec sa famille

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/03/2013

Un général de l'armée syrienne a fait défection avec l’aide des rebelles. Samedi, il était interviewé sur la chaîne Al-Arabiya et y expliquait sa position. Il serait désormais réfugié en Jordanie avec femme et enfants.

Un général syrien, Mohamed Nor Ezzedine Khalouf, a déserté et quitté le pays avec l’aide des rebelles, vendredi. Dès le lendemain de son arrivée en Jordanie, il est apparu sur la chaîne de télévision Al-Arabiya. Selon la chaîne à capitaux saoudiens, il était en charge du département de la logistique et de l'approvisionnement au sein de l'armée régulière. Vêtu d'une veste militaire de camouflage, il a déclaré à l’antenne avoir préparé sa fuite avec plusieurs factions rebelles depuis un certain temps.

Deux ans après le début du conflit syrien qui a déjà fait plus de 70 000 morts, selon l'ONU, ce général a affirmé qu'"il n'est pas possible d'accepter la moindre des idées défendues par ce régime".

Seif al-Hourani, un rebelle qui aurait aidé l’homme et sa famille à sortir du pays, a précisé à Associated Press que les forces opposées au régime ont fait sortir le général, sa femme et trois de leurs enfants de Damas il y a six jours, puis les ont fait passer en Jordanie vendredi.

Du côté des médias officiels syriens, aucune mention n’a été faite de cette désertion.


Une vingtaine de soldats désertent

Près de Palmyre, dans le centre du pays, une vingtaine de militaires sont également parvenus à quitter leurs postes et à rejoindre des territoires rebelles, théâtre de combats depuis deux jours, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), organisation d’opposition basée à Londres.

Dans un rapport publié cette semaine, l'Institut international pour les études stratégiques (IISS, basé à Londres) revient sur les défections de responsables militaires. Selon ce rapport, les forces de Bachar al-Assad, dont les effectifs étaient évalués à plus de 300 000 membres au début du soulèvement, ne cessent de diminuer en nombre.

L'IISS pense que le régime peut encore compter sur la fidélité de 50 000 hommes, dont la plupart seraient issus de la minorité alaouite du pays, comme Bachar al-Assad.

De nombreux déserteurs racontent que leurs unités sont confinées dans des casernes pour empêcher les fuites.

Avec dépêches

Première publication : 17/03/2013

  • SYRIE

    "John Kerry est plus disposé à faire pression sur la Maison Blanche"

    En savoir plus

  • FRANCE

    En images : À Paris, une vague blanche pour dire "Stop" aux massacres en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)