Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

FRANCE

Le ténor du barreau Olivier Metzner retrouvé mort

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/03/2013

Le corps de l'avocat pénaliste a été découvert, ce dimanche, au large de son île privée du golfe du Morbihan, en Bretagne. Une lettre évoquant sa volonté de mettre fin à ses jours a été retrouvée chez lui, selon des sources proches du dossier.

Le corps du grand avocat pénaliste Me Olivier Metzner a été retrouvé dimanche vers 10 heures flottant au large de son île privée dans le golfe du Morbihan, a appris l'AFP de sources concordantes.

Une lettre évoquant sa volonté de mettre fin à ses jours a été retrouvée chez lui, a-t-on précisé de sources proches du dossier. "Le corps d'Olivier Metzner a été retrouvé", a indiqué sans plus de précision la gendarmerie. Son décès a été confirmé par l'entourage de l'avocat.

Âgé de 63 ans, Me Metzner était une des très grandes voix du barreau de Paris, présent dans la plupart des grands dossiers pénaux de ces dernières années. Il a notamment défendu Yvan Colonna, Jérôme Kerviel, Bertrand Cantat ou encore l'ex-dictateur panaméen Manuel Noriega.

Maître Patrick Maisonneuve se dit "abasourdi"

Il fut le conseil de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream, de l'homme d'affaires Loïk Le Floch-Prigent dans le dossier Elf, de l'ancien patron de Vivendi Jean-Marie Messier ou encore de Jacques Crozemarie dans le scandale de l'Arc (Association de recherche contre le cancer).

Il représentait dans la saga Bettencourt la fille de l'héritière de L'Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers. Dans le dossier des biens mal acquis, Me Metzner était l'avocat de la Guinée Equatoriale.

Plusieurs grandes entreprises avaient choisi de s'attacher ses services: il était l'avocat historique de Bouygues, représentait l'organisme de certification maritime Rina dans le dossier de l'Erika, ainsi que la compagnie Continental pour le crash du Concorde.

Il y a un mois, il avait plaidé devant le tribunal correctionnel de Paris, assurant la défense du groupe pétrolier suisse Vitol, prévenu au procès des détournements du programme de l'ONU en Irak "pétrole contre nourriture".

Il était parfois pris de quintes de toux qui n'étonnaient ni ses confrères ni les journalistes, lesquels le connaissaient depuis des années comme un grand amateur de cigares, qu'il fumait aux suspensions d'audience, en haut de l'escalier monumental du palais de justice. Fatigué, peut-être, il avait toutefois son habituel regard malicieux au-dessus de ses demi-lunes.

Issu d'un milieu modeste, cet homme né dans l'Orne était inscrit au barreau de Paris depuis 1975 et avait commencé sa carrière en défendant des truands.

Me Metzner avait acquis en 2010 l'île de Boëdic dans le golfe du Morbihan, "un endroit magnifique, remarquable", disait-il. Fin 2012, il l'avait mise en vente. "J'ai un autre projet qui m'intéresse plus, je suis un homme de projets", confiait-il à l'AFP en novembre.

AFP

Première publication : 17/03/2013

COMMENTAIRE(S)