Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les soldats du califat ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

Moyen-orient

Bombardement syrien à la frontière libanaise

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/03/2013

L'aviation syrienne a bombardé une bourgade libanaise située à proximité de la frontière, a indiqué le département d'État américain. Selon Damas, des "bandes armées" anti-Assad passeraient clandestinement la frontière pour combattre en Syrie.

 
L'aviation syrienne a bombardé, ce lundi, une localité du nord-est du Liban située près de la frontière syrienne. 

"L'aviation syrienne a bombardé lundi [...] le nord du Liban, touchant Wadi Khail, près de la ville frontalière d'Arsal", a indiqué le département d'État américain qui confirmait une information libanaise.
 
Une porte-parole du département d'État, Victoria Nuland, a parlé "d'escalade significative dans les violations de la souveraineté territoriale libanaise (...)"
 
Une formule reprise par Paris. La France a elle aussi condamné ces bombardements dénoncant une "grave violation de la souveraineté libanaise". "La France condamne fermement cette escalade et rappelle son attachement (...) à l'inviolabilité de des frontières libanaises", a déclaré Philippe Lalliot, porte-parole du Quai d'Orsay.
 
Un peu plus tôt dans la journée, un gradé des services de sécurité libanais avait assuré que l'aviation syrienne avait tiré quatre missiles sur une localité sunnite que Damas suspecte d'abriter plusieurs groupes rebelles anti-Assad, près de la frontière.

Damas "fait preuve de retenue"

La semaine dernière, le ministère syrien des Affaires étrangères avait menacé de frapper les "bandes armées" anti-Assad se trouvant sur le territoire libanais, qu’il accuse de passer clandestinement en Syrie.

"Les forces syriennes font preuve de retenue en ne frappant pas ces bandes [armées] à l'intérieur du territoire libanais (...) mais cela ne durera pas indéfiniment", avait averti Damas dans une lettre adressée jeudi 14 mars au ministre libanais des Affaires étrangères.

Le président libanais Michel Sleimane avait pris ces menaces très au sérieux, affirmant que la stabilité de son pays dépendait de sa "neutralité" dans le conflit syrien. Il avait également souligné avoir donné l'ordre à l'armée libanaise "d'arrêter tout homme armé ayant l'intention [d'aller] combattre [en Syrie] qu'il appartienne à l'opposition ou pas".


 
Avec dépêches
 
 

 

Première publication : 18/03/2013

  • SYRIE

    Un général syrien fuit en Jordanie avec sa famille

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le Liban émet un mandat d’arrêt contre le chef du renseignement syrien

    En savoir plus

  • LIBAN

    Six morts, dont cinq soldats libanais, dans des heurts à la frontière syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)