Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

FRANCE

La France ne payera plus de rançon pour ses otages

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/03/2013

Dans une interview accordée au Monde, l'épouse de l'otage Daniel Larribe fustige le changement de ton "radical" à l'Élysée concernant la politique de négociation pour la libération des otages français. Paris refuse désormais de payer des rançons.

L’Élysée refuse désormais de payer les rançons, refusant de donner "de l'argent à des organisations contre lesquelles nous sommes en guerre", indique dans une interview au Monde l'épouse de Daniel Larribe, l'un des otages français retenus au Mali, se disant "dégoûtée".

"C'était le 13 janvier, M. Hollande nous a réunis à l’Élysée ... il nous a dit qu'il était impensable que l'on donne de l'argent à des organisations contre lesquelles nous sommes en guerre", a déclaré Françoise Larribe au Monde paru lundi.

"Le changement de ton a été radical entre la précédente rencontre, en septembre, et celle-ci. La discussion a été tendue. Les rançons sont une goutte d'eau dans le financement du terrorisme par rapport à la drogue dans cette région. Ma famille et moi considérons qu'il se fourvoie dans sa gestion des otages, je suis dégoûtée", poursuit-elle.

Pour l'instant, l’Élysée n'a pas commenté ces propos, selon le Monde.

Daniel Larribe, Thierry Dol, Marc Ferret et Pierre Legrand, collaborateurs du groupe nucléaire public Areva et de son sous-traitant Satom, ont été enlevés le 16 septembre 2010 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) sur le site d'extraction d'uranium d'Arlit (nord du Niger). Françoise Larribe, malade, un Togolais et un Malgache également capturés ont été libérés le 24 février 2011.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui a reçu leurs familles le 3 janvier leur a affirmé qu'ils étaient "vivants et en bonne santé", malgré des conditions de détention "très dures".

L'épouse de Daniel Larribe avait exprimé il y a un mois "l'angoisse sans nom" des familles quant aux conséquences possibles de l'intervention militaire française au Mali pour les leurs.

AFP

Première publication : 19/03/2013

  • NIGERIA

    Nouvel enregistrement des otages français enlevés au Cameroun

    En savoir plus

  • FRANCE

    Otages français au Sahel : rassemblements en France au 900e jour de captivité

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Jean-Yves Le Drian : "On ne négocie pas" avec les preneurs d'otages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)