Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

Dernière mise à jour le 14/11/2013

Dix ans après l'invasion de l'Irak

Le 20 mars 2003, George W. Bush lance 500 chars et 170 000 hommes à la conquête de l’Irak. L’opération "Shock and Awe" ("choc et effroi") ne rencontre guère de résistance. Le 9 avril 2003, l’armée américaine conquiert Bagdad et le régime baasiste qui gouvernait l’Irak depuis 1968 tombe. Saddam Hussein est capturé le 13 décembre 2003. Dès le mois de mai 2003, les États-Unis mettent en place une administration provisoire et entreprennent la "débaasification" de l’Irak.

Aller plus loin
Bagdad : une cinquantaine de morts dans une série d'attentats anti-chiites

En savoir plus

Les États-Unis accusés d’avoir couvert des actes de torture en Irak

En savoir plus

Kurdistan irakien : le revers du boum économique

En savoir plus

COMMENTAIRE(S)