Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

EUROPE

Le Parlement chypriote rejette la taxe controversée sur les comptes bancaires

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/03/2013

Le Parlement chypriote a rejeté le projet de taxation des dépôts bancaires, élaboré par l'Union européenne. Un vote accueilli par l'explosion de joie des milliers de manifestants rassemblés devant l'Assemblée.

Sans surprise, le Parlement chypriote a rejeté mardi un très impopulaire plan de sauvetage, conclu samedi avec l'Eurogroupe, par 36 voix contre, 19 abstentions et aucune pour. Ce plan, censé évité une faillite de l'île, était la condition du déblocage d'une aide financière internationale de 10 milliards d'euros.

"Le projet a été rejeté", a affirmé le président du Parlement Yiannakis Omirou. Le vote contre le plan qui prévoit une taxe exceptionnelle et sans précédent sur les dépôts bancaires a été accueilli par une explosion de joie par des milliers de manifestants réunis devant l'Assemblée. Avant le vote, le président du Parlement chypriote avait appelé les députés à dire "non au chantage".

Face à la colère des épargnants, le gouvernement avait modifié son projet de taxe, exonérant les dépôts bancaires inférieurs à 20 000 euros et prévoyant de taxer à 6,75 % les sommes situées entre 20 000 et 100 000 euros et à 9,9 % les comptes de plus de 100 000 euros.

Le projet de taxe exceptionnelle sur les comptes bancaires chypriotes, une première dans les plans d'assistance financière aux pays de la zone euro en difficulté, avait été convenu lors des négociations des ministres des Finances de l'Eurogroupe sur une aide à Chypre dans la nuit de vendredi à samedi à Bruxelles.

Avec dépêches

Première publication : 19/03/2013

  • CHYPRE

    Le président chypriote défend la taxe sur les dépôts bancaires

    En savoir plus

  • CHYPRE

    Les Chypriotes sous le choc après l'accord sur le plan de sauvetage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)