Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

FRANCE

Le buste de Habib Bourguiba inauguré à Paris

© Imed Bensaied

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2013

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a dévoilé mercredi le buste de l'ancien président tunisien Habib Bourguiba, qui trône sur l'esplanade à son nom inaugurée en 2004 dans le VIIe arrondissement. Une démarche qui se veut avant tout politique.

Il a fallu attendre neuf ans pour que le buste d'Habib Bourguiba soit érigé sur l'esplanade qui porte son nom, dans le VIIe arrondissement de Paris. La statue du père de la nation tunisienne, œuvre du sculpteur turc Macunluoglu, a été dévoilée mercredi 20 mars, à l'occasion du 57e anniversaire de l'indépendance de la Tunisie. 

La cérémonie a été conduite par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, en présence de l’ambassadeur de Tunis en France, Adel Fekih ainsi que de Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement. Pour certains spécialistes, cette démarche est avant tout politique : La sculpture du premier président de la République tunisienne (1957-1987), farouche opposant aux islamistes, ne devrait pas faire l’unanimité du côté de l'actuel gouvernement tunisien.

L'inauguration du buste avait été reportée en raison des pressions de la famille Ben Ali, puis de l'attente d'une simple décison administrative.

 

Première publication : 20/03/2013

COMMENTAIRE(S)