Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

FRANCE

Bernard Cazeneuve : "On peut succéder à Jérôme Cahuzac, pas le remplacer"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2013

Bernard Cazeneuve a pris ses fonctions au ministère du Budget après la démission de Jérôme Cahuzac, visé par une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale. Le nouveau ministre dit ne pas avoir "peur de la technicité des choses".

On "succède" à Jérôme Cahuzac mais on ne le "remplace" pas. C’est en ces termes que le nouveau ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, a envisagé, mercredi 20 mars sur RTL, la suite de son prédécesseur à Bercy. Peu de temps après, dans la matinée, Bernard Cazeneuve a évoqué au micro d'Europe 1 ses

Portrait de Jérôme Cahuzac

liens avec Jérôme Cahuzac, parlant un "ami personnel". Il s'est dit convaincu de la "sincérité" de Jérôme Cahuzac, visé par une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale.

Le nouveau ministre du Budget, qui doit prendre ses fonctions ce mercredi, a reconnu que s'il n'avait pas la même "connaissance fine" des méandres budgétaires, il n'avait pas "peur de la technicité des choses".

Rigueur et fermeté

"Le ministère que je quitte n'était pas le ministère de la poésie, c'est un ministère technique, difficile, compliqué, avec beaucoup d'enjeux", a ajouté Bernard Cazeneuve, titulaire jusqu'ici du portefeuille des Affaires européennes. "C'est un ministère qui implique énormément d'humilité [...] et étant quelqu'un qui ne s'exprime sur les choses que du moment qu'il les maîtrise, je prendrai le temps de les maîtriser", a-t-il prévenu, demandant au journaliste ne pas l'interroger "sur le taux de TVA des cravates".

Le nouveau ministre a indiqué avoir appris sa nomination par un appel du Premier ministre Jean-Marc Ayrault mardi 19 mars vers 17 heures. "Quand on a une sollicitation de ce type dans un contexte extrêmement difficile, au moment où nous avons un travail de redressement engagé, on ne se pose pas de question, on fait le travail", a-t-il expliqué.

Interrogé sur la forte personnalité de son prédécesseur qui avait entamé cette semaine des discussions s'annonçant âpres avec les ministres pour identifier 5 milliards d'euros d'économies, Bernard Cazeneuve a promis "beaucoup de rigueur, beaucoup de fermeté, beaucoup de compréhension de la situation du pays et de la situation de chaque ministère".

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 20/03/2013

  • FRANCE

    Revue de presse : "l'inéluctable" démission de Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    Compte en Suisse : le ministre du Budget Jérôme Cahuzac démissionne

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Suisse sonne-t-elle le glas de l’affaire Cahuzac ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)