Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

FRANCE

Bernard Cazeneuve : "On peut succéder à Jérôme Cahuzac, pas le remplacer"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/03/2013

Bernard Cazeneuve a pris ses fonctions au ministère du Budget après la démission de Jérôme Cahuzac, visé par une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale. Le nouveau ministre dit ne pas avoir "peur de la technicité des choses".

On "succède" à Jérôme Cahuzac mais on ne le "remplace" pas. C’est en ces termes que le nouveau ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, a envisagé, mercredi 20 mars sur RTL, la suite de son prédécesseur à Bercy. Peu de temps après, dans la matinée, Bernard Cazeneuve a évoqué au micro d'Europe 1 ses

Portrait de Jérôme Cahuzac

liens avec Jérôme Cahuzac, parlant un "ami personnel". Il s'est dit convaincu de la "sincérité" de Jérôme Cahuzac, visé par une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale.

Le nouveau ministre du Budget, qui doit prendre ses fonctions ce mercredi, a reconnu que s'il n'avait pas la même "connaissance fine" des méandres budgétaires, il n'avait pas "peur de la technicité des choses".

Rigueur et fermeté

"Le ministère que je quitte n'était pas le ministère de la poésie, c'est un ministère technique, difficile, compliqué, avec beaucoup d'enjeux", a ajouté Bernard Cazeneuve, titulaire jusqu'ici du portefeuille des Affaires européennes. "C'est un ministère qui implique énormément d'humilité [...] et étant quelqu'un qui ne s'exprime sur les choses que du moment qu'il les maîtrise, je prendrai le temps de les maîtriser", a-t-il prévenu, demandant au journaliste ne pas l'interroger "sur le taux de TVA des cravates".

Le nouveau ministre a indiqué avoir appris sa nomination par un appel du Premier ministre Jean-Marc Ayrault mardi 19 mars vers 17 heures. "Quand on a une sollicitation de ce type dans un contexte extrêmement difficile, au moment où nous avons un travail de redressement engagé, on ne se pose pas de question, on fait le travail", a-t-il expliqué.

Interrogé sur la forte personnalité de son prédécesseur qui avait entamé cette semaine des discussions s'annonçant âpres avec les ministres pour identifier 5 milliards d'euros d'économies, Bernard Cazeneuve a promis "beaucoup de rigueur, beaucoup de fermeté, beaucoup de compréhension de la situation du pays et de la situation de chaque ministère".

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 20/03/2013

  • FRANCE

    Revue de presse : "l'inéluctable" démission de Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    Compte en Suisse : le ministre du Budget Jérôme Cahuzac démissionne

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Suisse sonne-t-elle le glas de l’affaire Cahuzac ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)