Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

Les dirigeants chypriotes jettent les bases d'un nouveau plan de sauvetage

© AFP

Vidéo par Alexia KEFALAS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/03/2013

Les dirigeants chypriotes ont annoncé la création d'un fonds d'investissement en remplacement du plan de sauvetage européen rejeté par le Parlement. L'idée d'une taxe sur les dépôts bancaires, un temps pressentie, a été rejetée.

Les dirigeants chypriotes ont fait savoir, jeudi 21 mars,  qu'is s'opposaient à l'instauration une taxe sur les dépôts bancaires qu'ils jugent impopulaire. "Le sujet de la taxe n'était pas sur la table", a déclaré le président du Parlement, Yiannakis Omirou, à l'issue d'une réunion visant à examiner les moyens de lever 5,8 milliards d'euros dans le cadre du plan de sauvetage de l'île.

Les participants de ce conclave, auquel participait le chef de l'État Nicos Anastasiades, ont opté pour la création d'un fonds d'investissement. "À la suite d'une proposition du président de la République, un consensus a été atteint et une décision unanime prise pour créer un fonds d'investissement de solidarité. La proposition est actuellement examinée sur le plan technique et légal par les services juridiques de la République", a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Cette réunion faisait suite au refus, mardi, du Parlement d'entériner la taxation des dépôts proposée par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre d'un plan de sauvetage de l'île. Un prêt de 10 milliards d’euros destiné à redresser l’économie chypriote est en jeu dans ces négociations.

Mardi 19 mars, aucun des 56 députés de l’île n'a voté en faveur du plan de Bruxelles, qui prévoyait que Chypre lève 5,8 milliards d'euros en ponctionnant les dépôts dans les banques chypriotes à hauteur de 6,75 % en dessous de 100 000 euros et de 9,9 % au-delà. À la suite de ce rejet, les bailleurs de fonds européens se sont dits prêts à examiner un plan de sauvetage remodelé.

Les banques fermées jusqu’à mardi

Dans le même temps, le ministre chypriote des Finances, Michalis Sarris, est lui en Russie pour essayer d'obtenir une extension du crédit de 2,5 milliards d'euros accordé par Moscou à Nicosie en 2011 et qui arrive à terme en 2016. Selon une source gouvernementale russe, aucun accord n’a été conclu pour le moment.

Fermées depuis le week-end dernier, les banques de l’île ne rouvriront pas avant mardi prochain, lundi étant un jour férié à Chypre, a déclaré un responsable du gouvernement. S'il est encore possible de retirer de l'argent aux guichets, tous les virements sont bloqués. La Bourse de Nicosie sera également fermée jeudi et vendredi.

Selon la radio publique, les autorités chypriotes envisagent une loi restreignant les sorties en liquide du pays une fois les banques rouvertes et scindant les établissements en deux catégories : les bonnes et les mauvaises banques.

Avec dépêches

 

Première publication : 21/03/2013

  • DIPLOMATIE

    La Russie tend la main à Chypre pour mieux profiter de ses réserves de gaz

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Rejet de la taxe bancaire : "Les Chypriotes ont tenu tête à Merkel"

    En savoir plus

  • CHYPRE

    Le Parlement chypriote rejette la taxe controversée sur les comptes bancaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)