Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Afrique

Des dizaines de clandestins meurent dans le naufrage d'une pirogue au large de Libreville

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/03/2013

Une pirogue transportant près de 65 clandestins a chaviré dans la nuit de mercredi à jeudi au large de la capitale gabonaise, Libreville, en raison de fortes intempéries. Un premier bilan fait état de 30 morts.

Les immigrés clandestins avaient quitté le Nigeria sur une pirogue pour rejoindre Libreville, la capitale du Gabon. Selon un gendarme interrogé par l'AFP, l'embarcation, qui transportait 65 personnes, a chaviré dans la nuit du 20 au 21 mars près du Cap Esteria, à 40 kilomètres au nord de Libreville, au cours de fortes intempéries.

Selon plusieurs journalistes sur place, le bilan s'élève à 30 morts. Les corps jonchaient la côte sur plusieurs centaines de mètres et leur pirogue était encore visible dans l'eau. Il y a "au moins huit survivants" originaires du Togo, du Bénin et du Burkina Faso mais d'autres immigrés ont pu se cacher dans la forêt après l'accident, rapporte un gendarme.

Pays producteur de pétrole au niveau de vie élevé, le Gabon, petit pays de 1,5 million d'habitants, attire beaucoup de main d'œuvre étrangère souvent non qualifiée. Une grande part de cette population vit dans la clandestinité. Les clandestins gagnent le Gabon par la route en passant par le Cameroun mais aussi souvent par la mer en partant du Nigeria ou du Bénin pour rallier Libreville. Les pirogues les transportant sont souvent surchargées. En juillet 2008, un drame similaire avait fait une vingtaine de morts sur le front de mer de la capitale gabonaise.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 21/03/2013

  • MAROC

    Quatre Français meurent dans le naufrage de leur catamaran au large du Maroc

    En savoir plus

  • GUINÉE

    Une trentaine de morts dans le naufrage d'une pirogue au large de Conakry

    En savoir plus

  • TANZANIE

    Une vingtaine de morts dans le naufrage d'un ferry au large de Zanzibar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)