Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Moyen-orient

Barack Obama : "Les Palestiniens méritent leur propre État"

© FRANCE 24

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/03/2013

En visite à Ramallah, en Cisjordanie, Barack Obama s'est prononcé en faveur d'une solution à deux États au Proche-Orient, sans toutefois appuyer le gel de la colonisation israélienne que réclament les Palestiniens.

Le président américain Barack Obama a affirmé jeudi que "la possibilité d'une solution à deux Etats" israélien et palestinien "continuait à exister", en critiquant la colonisation israélienne qui "ne fait pas avancer la paix".

Discours devant les jeunes israéliens

Après Ramallah, Barack Obama s’est rendu au Convention Center de Jérusalem pour un discours devant plusieurs centaines de jeunes Israéliens. Le président américain a réaffirmé sa volonté de voir aboutir une solution à deux États, estimant que la paix était "possible" mais que l’activité dans les colonies était "contreproductive."

Dans le même temps, il a appelé le monde arabe à faire "un pas supplémentaire vers la normalisation de ses relations avec Israël". En outre, le Hezbollah libanais doit être reconnu comme organisation terroriste, selon lui.

Le chef d’État américain a également mis l’accent sur l’économie de la région. Le partenariat commercial entre les États-Unis et Israël pèse 40 milliards de dollars chaque année, a-t-il rappelé, appelant les autres nations à venir puiser parmi les talents de la région.

"Sur la base des conversations que j'ai eues avec le Premier ministre Netanyahu et le président Abbas, je pense que la possibilité d'une solution à deux Etats continue à exister", a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse conjointe avec le président palestinien Mahmoud Abbas qui l'a reçu à Ramallah (Cisjordanie) pendant près de deux heures et demie.

"Nous ne considérons pas la poursuite de la colonisation comme constructive, adéquate, ou de nature à faire avancer la cause de la paix", a ajouté le président américain, indiquant néanmoins que la question devrait être réglée lors de pourparlers de paix et non par un gel de la construction, comme l'exigent les Palestiniens.

M. Abbas a assuré pour sa part que les Palestiniens étaient "prêts à appliquer leurs engagements requis par le processus de paix afin de parvenir à une solution à deux Etats, la Palestine et Israël".

Mais il a réaffirmé que la colonisation était un obstacle "catastrophique sur le chemin de la paix".

Barack Obama a reconnu que "le peuple palestinien méritait la fin de l'occupation et des humiliations quotidiennes qui en découlent".

"Les Palestiniens méritent leur propre Etat", a-t-il insisté.

Le président américain a par ailleurs condamné le tir jeudi de deux roquettes contre Israël par un groupe armé de la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste Hamas.

"Nous avons encore vu la menace de Gaza avec ces roquettes. Nous condamnons cette violation d'un important cessez-le-feu qui protège les Israéliens comme les Palestiniens", a déclaré M. Obama, en référence à la trêve conclue le 21 novembre entre Israël et le Hamas par l'intermédiaire de l'Egypte, qui a mis fin à l'opération militaire israélienne "Pilier de Défense" dans le territoire palestinien.



AFP

Première publication : 21/03/2013

  • REPORTAGE

    Pour les Palestiniens de Cisjordanie, "la venue d'Obama ne changera rien"

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Le nouveau gouvernement de Netanyahou "peut exploser à tout moment"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Obama au Proche-Orient : un peu d’espoir à défaut d’un plan de paix ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)