Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 25/03/2013

Privée d’université, une étudiante philippine se suicide

Aujourd’hui sur le Net, le suicide d’une étudiante aux Philippines bouleverse la toile locale. Les photos d’identité judiciaires publiées sur Internet font polémique aux Etats-Unis. Et le ministre britannique des Finances fait une entrée remarquée sur Twitter.

Privée d’université, une étudiante philippine se suicide

Kristel Tejada, une Philippine âgée de 16 ans, a mis fin à ses jours vendredi dernier…Étudiante à l’université de Manille et issue d’un milieu modeste, la jeune femme était dans l’incapacité de payer ses frais de scolarité, elle s’est donc vue interdire l’accès aux cours par l’administration, ce qui l’aurait poussée au suicide.

Une affaire qui a mis la toile en émoi, avec des messages de condoléances et de sympathie qui ont inondé la blogosphère. Sur Twitter nombreux sont ceux qui élèvent leurs voix contre une politique qui pénalise l’éducation en raison des frais de scolarité trop élevés. Certains réclament quant à eux la démission des responsables de l’université, tandis que d’autres s’insurgent contre le gouvernement et le président philippins.

Et sur Facebook, le représentant des étudiants Cleve Arguelles estime que le cas de Kristel Tejada n’est pas un suicide. D’après lui, la jeune fille n’a pas eu le choix, elle a été tuée par un système refusant de reconnaître que l’éducation est un droit. D’autres étudiants ont également exprimé leur peine et leur colère via le réseau social… Ils réclament justice et veulent que l’entrée à l’université ne soit plus un privilège mais accessible à tous.

Sur son blog, l’ancienne étudiante Alyanna Morales jette, elle, le discrédit sur l’université qui a renvoyé Kristel pour des raisons financières, ce qui selon elle ne saurait représenter les valeurs et l’excellence dont se targue l’établissement. Elle souhaite que ce triste événement serve d’exemple pour que les textes concernant les frais de scolarité soient rapidement révisés.

 

USA : débat autour des sites de photos d’identité judiciaires

Quand l’actrice Lindsay Lohan s’est rendue mardi à la police californienne dans le cadre d’une affaire d’accident de la route dans laquelle elle est mise en cause, son portrait réalisé par les forces de l’ordre n’a pas tardé à être diffusé par les médias et à faire le tour du web.

Dans la plupart des Etats américains, ces « mugshots » pris après l’arrestation d’un suspect font en effet partie du domaine public. Diffusés par les services de police, ces clichés font désormais l’objet d’une véritable industrie sur Internet, avec des dizaines de sites qui compilent ces photos peu flatteuses pour les principaux intéressés et qui leur réclament ensuite de l’argent pour les retirer.

Une forme de racket pour ces détenus qui bénéficient pourtant de la présomption d’innocence. Certains d’entre eux ont d’ailleurs depuis été blanchis par la justice, tandis que d’autres ont servi leur peine et aimeraient tout simplement passer à autre chose. En effet, ces photos d’identité judiciaires sont souvent relayées sur plusieurs sites et il est très difficile de les faire disparaître du web une bonne fois pour toutes.

Dans l’Etat de l’Ohio, une plainte collective a été déposée contre ces sites consacrés aux « mugshots » et un projet de loi est actuellement à l’étude en Floride pour tenter de les réguler. Mais, comme le souligne ce blog de l’université d’Harvard, ces initiatives se heurtent toutes au premier article de la constitution américaine qui garantit la liberté d’expression. En attendant, les responsables de ces sites peu scrupuleux peuvent donc continuer de se frotter les mains.


La tendance du jour sur les réseaux sociaux

George Osborne, le ministre des Finances du Royaume-Uni, a présenté mercredi son projet de budget pour 2013. Une journée qu’il a choisie pour inaugurer son compte Twitter avec ce message sur l’économie du pays. Et l’accueil que lui ont réservé les internautes britanniques n’a pas été franchement chaleureux. En effet, alors qu’ils s’apprêtent à vivre une nouvelle année d’austérité imposée par le gouvernement pour tenter de réduire le déficit public, de nombreux utilisateurs ont invectivé le ministre, avec plus ou moins d’humour, pour dénoncer les coupes prévues dans son nouveau budget.

 

Les superhéros sponsorisés par des grandes marques

Batman arborant fièrement le logo de Nike, Iron Man faisant de la publicité pour les fast-food MacDonald’s ou encore Flash Gordon en digne représentant de la boisson énergisante Red Bull : ces créations étonnantes sont l’œuvre de l’artiste Roberto Vergati Santos qui a donc imaginé un univers dans lequel les plus célèbres superhéros se transforment en vulgaires hommes sandwich. Une idée surprenante qui pourrait néanmoins séduire plus d’un directeur marketing dans le monde…

 

Vidéo du jour

« Une photo par jour dans la pire année de ma vie ». Voilà comment cette jeune femme croate a choisi d’intituler la vidéo qu’elle a postée sur Youtube… Elle s'est prise en photo tous les jours en 2012 et si au début elle semble radieuse, au fil du temps on voit apparaître des marques sur son visage. Sur le dernier plan, la jeune femme montre une feuille sur laquelle est écrit : « Aidez-moi, je ne sais pas si je pourrais attendre demain ». Cette vidéo est en fait une campagne de sensibilisation pour lutter contre les violences domestiques et aider les femmes battues.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus