Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France : le dialogue social est-il en panne ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : Berlin lâche du lest

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les mille et une vies de Daniel Russo

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : la police dans la ligne de mire des Taliban

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le cognac, la liqueur des dieux

En savoir plus

Moyen-orient

Barack Obama arrive à Amman avec le dossier syrien sous le bras

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2013

En visite à Amman, Barack Obama a annoncé une aide de 200 millions de dollars à la Jordanie pour faire face à l'afflux de plus de 400 000 réfugiés syriens. Il s'est aussi dit "inquiet" que la Syrie devienne un refuge d’extrémistes.

Lors d'une conférence de presse commune à Amman avec le roi Abdallah II de Jordanie, le président américain Barack Obama a annoncé, vendredi 22 mars, qu'il demanderait au Congrès un fonds de "soutien" à la Jordanie d'un montant de 200 millions de dollars (154 millions d'euros). 

Cette somme est destinée à aider la Jordanie à fournir plus de services humanitaires  aux quelque 460 000 réfugiés syriens que le royaume doit accueillir. "Cela brise le cœur de n'importe quel parent de voir des enfants subir de tels bouleversements", a estimé le président américain.

"Cela voudra dire plus d'assistance humanitaire, de services de base pour les enfants syriens"

À plusieurs reprises, la Jordanie a appelé la communauté internationale à l'aider à faire face à l'afflux de réfugiés syriens, qui pourraient atteindre les 700 000 d'ici fin 2013.

Obama inquiet des extrémistes en Syrie

S'exprimant au sujet de la Syrie, Barack Obama s'est également dit "très inquiet que la Syrie devienne une enclave pour l'extrémisme, car les extrémistes prospèrent dans une situation de chaos, prospèrent en cas de vide du pouvoir".

En décembre, Washington avait inscrit sur sa liste d'organisation terroriste un des principaux groupes de la rébellion : le Front Al-Nosra, soupçonné d'affiliation avec Al-Qaïda.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 22/03/2013

  • SYRIE

    Un général syrien fuit en Jordanie avec sa famille

    En savoir plus

  • JORDANIE

    La Jordanie, entre soutien humanitaire aux réfugiés et prudence vis-à-vis de Damas

    En savoir plus

  • SYRIE - JORDANIE

    La Jordanie ouvre son premier camp de réfugiés syriens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)