Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

asie

Affaire des faux pirates : les deux soldats italiens de retour à New Delhi

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2013

Après plusieurs jours de crise diplomatique avec New Delhi, Rome a finalement accepté de renvoyer en Inde les deux soldats italiens accusés du meurtre de deux pêcheurs indiens. New Delhi a promis qu'ils ne seraient pas passibles de la peine de mort.

Rome aura fini par plier. La justice italienne a finalement décidé de renvoyer en Inde deux citoyens italiens, des fusiliers marins, accusés par New Delhi d’avoir assassiné deux pêcheurs indiens, le 15 février 2012.

Les deux hommes, qui sont arrivés ce vendredi à New Delhi, ont toujours affirmé avoir confondus les pêcheurs avec des pirates - alors qu'ils assuraient la sécurité d'un pétrolier italien, au large des côtes du sud-ouest de l'Inde.

La promesse non tenue de revenir

L’affaire, aux allures de Guerre froide, avait fait grand bruit dans les deux pays. Alors détenus par les autorités indiennes, les deux fusiliers marins Massimiliano Latorre et Salvatore Girone avaient été exceptionnellement autorisés par la justice indienne à se rendre en Italie pour voter lors des élections de février, avec la promesse de revenir en Inde d'ici le 22 mars.

Seulement le 11 mars, les autorités italiennes ont fait savoir qu’elles refusaient de renvoyer les deux accusés à New Delhi. L'ambassadeur d'Italie en Inde, Daniele Mancini, s'était pourtant porté garant de leur retour. Mais l'Italie estime que l'affaire ne relève pas de la justice indienne, les faits s'étant produits, selon Rome, dans les eaux internationales.

Cette position a, sans surprise, suscité la colère des autorités indiennes qui ont décidé en représailles d'empêcher l'ambassadeur d'Italie de quitter le pays. Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, avait même menacé l'Italie de "conséquences" sur leurs relations bilatérales si Rome ne remplissait pas ses obligations.

New Delhi promet de ne pas exécuter les deux Italiens

Rome a finalement pris la décision de renvoyer les deux soldats, après avoir reçu des assurances qu'ils ne risqueraient pas la peine capitale, a annoncé ce vendredi le chef de la diplomatie italienne Giulio Terzi.

"L'accord avec l'Inde prévoit que, dans ce cas, il est exclu que la peine maximale prévue par leur code puisse être appliquée", a déclaré ce dernier au quotidien "La Reppublica".

Le ministre indien des Affaires étrangères Salman Khurshid a de son côté salué cette accalmie. "La diplomatie continue de fonctionner quand tout le monde pense que tout est perdu", a-t-il déclaré.

Avec dépêches
 

Première publication : 22/03/2013

  • DIPLOMATIE

    Affaire des faux pirates : la Cour suprême indienne refuse l'immunité de l'ambassadeur italien

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Affaire des faux pirates : rien ne va plus entre Rome et New Delhi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)