Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : léger avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Afrique

Le chef rebelle congolais Bosco Ntaganda en route pour la CPI

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2013

Recherché pour crimes contre l'humanité, l'ancien général congolais Bosco Ntaganda, surnommé "le Terminator", a quitté vendredi l'ambassade américaine de Kigali pour le siège de la Cour pénale internationale (CPI), afin d'y être jugé.

Le chef rebelle de la République démocratique du Congo (RDC) Bosco Ntaganda, qui était réfugié depuis lundi à l'ambassade américaine de Kigali, a quitté le Rwanda pour La Haye, siège de la Cour pénale internationale (CPI) qui le recherche pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a annoncé vendredi le gouvernement rwandais.

"Bosco Ntagdanga vient de décoller de Kigali et se trouve entre les mains de responsables de la CPI," a annoncé la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, sur son compte Twitter. L'ambassade américaine à Kigali a, en outre, confirmé que le rebelle avait quitté ses locaux et était en route vers la CPI avec des responsables de la Cour.

Celui que l'on surnomme "Terminator" est notamment accusé par la CPI de viols, meurtres, pillages et enrôlements d'enfants-soldats entre septembre 2002 et septembre 2003 dans la région de Ituri, située au nord-est de la République démocratique du Congo.

Bosco Ntaganda a commandé l'une des factions du mouvement insurgé M23, qui a menacé à la fin de l'année dernière de marcher sur Kinshasa après avoir pris la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo.

La CPI a précisé qu'elle fixera bientôt la date de sa première audience pour confirmer son identité.

Une reddition surprise

Contre toute attente, Bosco Ntaganda s'est spontanément présenté lundi dernier à l'ambassade américaine au Rwanda et a, selon Washington, demandé à être envoyé devant la CPI. La "reddition" du général a soulevé de nombreuses questions.

Selon Carina Tertsakian, de Human Rights Watch, l’ex-général a peut-être été "lâché" par Kigali. Il était utile "tant qu'il était à la tête de groupes armés qui servaient les intérêts économiques, politiques, militaires du Rwanda au Congo", dit-elle. Mais privé de pouvoir, et sous le coup de mandats d'arrêt, il ne l'est plus.

Avec dépêches

Première publication : 22/03/2013

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Kigali apporte son aide au transfert du Congolais Bosco Ntaganda à la CPI

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Reddition du général rebelle congolais Bosco Ntaganda

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)