Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le tourisme indien pâtira-t-il des affaires d'agressions sexuelles contre les femmes ?

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2013

Le viol collectif d'une jeune Indienne dans un bus de New Delhi en décembre dernier a attiré l'attention du monde entier sur l'insécurité des femmes dans le pays, faisant craindre des répercussions sur le secteur du tourisme. Reportage.

À quelques heures de route du Taj Mahal, Orchha est un petit village dont les temples de maharadjas datant du XVe siècle font le bonheur des touristes. C'est pourtant à quelques kilomètres de cette cité paisible et romantique qu'une voyageuse suisse a été violée par sept hommes le 15 mars.

Une agression qui s'ajoute à une longue liste de violences contre les femmes ces dernières semaines et qui laisse craindre, pour certains professionnels du secteur du tourisme, une baisse des visiteurs dans le pays. "Ce viol c'est une mauvaise chose pour nous parce que maintenant, quand les touristes vont venir en Inde, ils vont penser que c'est un pays dangereux", s’inquiète Manoj, un guide touristique.

Chez Shanti Travel, en revanche, on essaie de rester positif. Pour les deux fondateurs français de cette agence de voyages établie à New Delhi, même si les agressions contre les femmes font la une de la presse internationale, le pays est si vaste qu'ils ne sont pas inquiets. "Sur nos 1 000 prochaines réservations, on a eu une seule annulation. Donc pas besoin de paniquer sur le fait de venir en Inde. C'est une destination sans danger", assure à FRANCE 24 Jérémy Grasset, l’un des deux dirigeants.

Jérémy Grasset, co-directeur de l'agence Shanti Travel, revendique une augmentation de son activité de 25 %. © FRANCE 24

Six millions de touristes en 2012

Tout comme Jérémy Grasset, les touristes semblent peu inquiets par les questions de sécurité. "Quand vous vous rendez dans un pays ou les gens s'habillent d'une certaine manière, vous faites attention à ne pas mettre des habits trop dénudés, vous vous couvrez, vous ne portez pas de short… Sans exagérer non plus, pas besoin de porter une burqa", estiment ainsi deux touristes espagnols interrogés par FRANCE 24.

Reste que l’impact des récentes affaires d’agressions sur le tourisme indien est encore difficilement mesurable. En 2012, six millions d'étrangers ont visité le pays. Mais depuis décembre dernier et le viol collectif d’une étudiante dans un bus de New Delhi, les agressions de ce genre sont de moins en moins tolérées par la population locale et par la communauté internationale.

"Cela fait quelque temps que nous sommes en Inde et aujourd’hui on se sent un peu plus à l'aise. Mais lorsque nous sommes arrivés, c'était juste après le viol collectif de Delhi, nous étions assez nerveux", confient à FRANCE 24 Andy et Monique, deux touristes britanniques qui parcourent l’Inde depuis trois mois .

L’affaire du bus de New Delhi avait profondément choqué l’Inde, si bien qu’une vague de protestation avait secoué le pays pendant plusieurs semaines, forçant le gouvernement à prendre des mesures contre l’insécurité des femmes.

Première publication : 22/03/2013

  • INDE

    En Inde, une touriste britannique échappe à une agression sexuelle

    En savoir plus

  • INDE

    L'un des auteurs présumés du viol collectif dans un bus de New Delhi s’est pendu

    En savoir plus

  • INDE

    Étudiante indienne violée : son ami livre un témoignage accablant pour la police

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)