Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : À Rafah les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

EUROPE

Le sort de Chypre suspendu à l'adoption d'un "plan B"

© AFP

Vidéo par Alexia KEFALAS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/03/2013

Le Parlement chypriote doit adopter vendredi un nouveau plan de sauvetage susceptible de satisfaire les bailleurs de fonds. Sollicitée par Nicosie, la Russie a refusé d'apporter son aide.

Le temps presse pour Chypre. Alors que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé qu'elle couperait lundi le robinet des liquidités aux banques chypriotes, à moins d'un accord acceptable entre Nicosie et ses bailleurs de fonds, la séance exceptionnelle du Parlement chypriote prévue vendredi matin a été retardée. En cause : le réexamen des projets de loi destinés à lever des milliards d'euros afin de pouvoir s'assurer un plan de sauvetage européen et éviter la faillite.

Pour Berlin, la proposition d'un fonds de solidarité ne va pas dans le bon sens

Alors que Nicosie a mis sur la table une proposition aux contours flous de fonds de solidarité, un responsable du parti de la chancelière allemande Angela Merkel a estimé vendredi que la proposition de Chypre de mettre sur pied un fonds n'allait "pas dans le bon sens" et que le pays "jouait avec le feu", tandis que le ministre des Affaires étrangères a fait part de son inquiétude.

"Chypre joue avec le feu", a déclaré Volker Kauder, chef du groupe parlementaire des Unions chrétiennes (CDU/CSU) au Bundestag

Les députés avaient été convoqués à 10h (8h GMT) mais la séance a été retardée car la commission parlementaire des finances réexamine ces projets, a-t-on précisé. Le porte-parole du gouvernement chypriote, Christos Stylianides, devait faire une déclaration à la presse dans la matinée, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Sous la pression de l'Eurogroupe et après avoir été lâché par les Russes, le gouvernement de Nicosie n’a d’autre choix que de trouver un "plan B" acceptable aux yeux des Européens, après le rejet par le Parlement chypriote, mardi 19 mars, d’un premier projet.

La Russie "pas intéressée"

De son côté, le ministre chypriote des Finances, Michalis Sarris, est reparti vendredi de Moscou sans avoir obtenu une aide de la Russie. Une mauvaise nouvelle pour l’île qui voyait dans l’option russe un moyen d’obtenir une partie de l'aide nécessaire au sauvetage de l'économie du pays.

Le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, a ainsi déclaré que les deux jours de négociations n'avaient pas abouti. "Leur proposition était la suivante : créer une société publique regroupant les actifs des gisements gaziers et proposer aux investisseurs russes d'y participer", a-t-il expliqué, avant de trancher : "Nos investisseurs ont examiné ces propositions et n'ont pas été intéressés".

La Russie possède d'importants intérêts économiques à Chypre et les avoirs russes détenus dans les banques chypriotes dépasseraient 20 milliards de dollars, selon certaines estimations.

Chypre doit présenter à ses partenaires d'ici lundi un plan de financement à hauteur de 7 milliards d'euros, condition au déblocage par ceux-ci d'une aide de 10 milliards qui éviterait la faillite de l'économie et des banques. Ces dernières, fermées depuis le 16 mars, ne devraient rouvrir que mardi.

Avec dépêches
 

Première publication : 22/03/2013

  • ZONE EURO

    Les dirigeants chypriotes jettent les bases d'un nouveau plan de sauvetage

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La Russie tend la main à Chypre pour mieux profiter de ses réserves de gaz

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Rejet de la taxe bancaire : "Les Chypriotes ont tenu tête à Merkel"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)