Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Martin vainqueur de la 9e étape, le Français Gallopin en jaune

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy au juge Gentil : "Je n'en resterai pas là"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/03/2013

L’audition à l’issue de laquelle Nicolas Sarkozy a été mis en examen s’est déroulée dans une ambiance électrique, rapportent "Le Monde" et "Le Parisien". L’ex-président français serait allé jusqu’à tenir des propos menaçants à l’égard du juge.

La convocation a duré neuf heures, jeudi 21 mars. Neuf heures pendant lesquelles Nicolas Sarkozy a participé à une confrontation-surprise avec quatre ex-employés de Liliane Bettencourt, puis a été de nouveau auditionné par le juge Gentil en charge de l’affaire. Selon "Le Monde" et "Le Parisien", le climat était électrique, l’ancien président français allant jusqu’à tenir des propos menaçants à l’égard du magistrat.

Lorsque Jean-Michel Gentil signifie à Nicolas Sarkozy sa mise en examen pour "abus de faiblesse" dans le cadre de l’affaire Bettencourt, l’ancien chef de l’État ne cache plus sa colère, raconte "Le Monde". L’homme, blême, dénonce une "injustice" puis lâche : "Ne vous inquiétez pas, je n’en resterai pas là." Selon "Le Parisien", qui décrit une scène un peu différente, alors que le juge déclare l’audition terminée, Nicolas Sarkozy aurait répondu : "Ce n’est pas terminé."

Atmosphère tendue

Des déclarations que le juge perçoit comme des menaces. "L’atmosphère était très tendue en fin de confrontation, a assuré à l’AFP une source proche du dossier, M. Sarkozy a tenu des propos que Jean-Michel Gentil a ressentis comme une menace, et il a voulu les faire acter par sa greffière. Mais Me (Thierry) Herzog, l’avocat de M. Sarkozy, s’y est opposé de façon forte", a ajouté cette source.

L’avocat du juge Gentil, Me Rémi Barousse, a réagi auprès de l’AFP, affirmant que "l'État de droit est le fondement de la démocratie, et que se faire ainsi vilipender, montrer du doigt, est le signe d'un État de droit pas encore complètement digéré et accepté, où l'ancien souverain semble quelque chose de sacré et d'intouchable".

Me Barousse, avocat, ami et ex-collègue magistrat du juge Gentil, a rappelé que celui-ci travaillait de manière collégiale dans cette affaire : "Toutes les décisions sont prises à trois", a-t-il remarqué. Il a estimé que "le juge a sans doute été un peu outré de la violence des attaques contre lui", mais "qu'il continuera à instruire son dossier jusqu'au bout".

Avec dépêches

Déclarations de Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy sur Europe 1

Première publication : 23/03/2013

  • FRANCE

    Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse, "une qualification grotesque"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)