Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy au juge Gentil : "Je n'en resterai pas là"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/03/2013

L’audition à l’issue de laquelle Nicolas Sarkozy a été mis en examen s’est déroulée dans une ambiance électrique, rapportent "Le Monde" et "Le Parisien". L’ex-président français serait allé jusqu’à tenir des propos menaçants à l’égard du juge.

La convocation a duré neuf heures, jeudi 21 mars. Neuf heures pendant lesquelles Nicolas Sarkozy a participé à une confrontation-surprise avec quatre ex-employés de Liliane Bettencourt, puis a été de nouveau auditionné par le juge Gentil en charge de l’affaire. Selon "Le Monde" et "Le Parisien", le climat était électrique, l’ancien président français allant jusqu’à tenir des propos menaçants à l’égard du magistrat.

Lorsque Jean-Michel Gentil signifie à Nicolas Sarkozy sa mise en examen pour "abus de faiblesse" dans le cadre de l’affaire Bettencourt, l’ancien chef de l’État ne cache plus sa colère, raconte "Le Monde". L’homme, blême, dénonce une "injustice" puis lâche : "Ne vous inquiétez pas, je n’en resterai pas là." Selon "Le Parisien", qui décrit une scène un peu différente, alors que le juge déclare l’audition terminée, Nicolas Sarkozy aurait répondu : "Ce n’est pas terminé."

Atmosphère tendue

Des déclarations que le juge perçoit comme des menaces. "L’atmosphère était très tendue en fin de confrontation, a assuré à l’AFP une source proche du dossier, M. Sarkozy a tenu des propos que Jean-Michel Gentil a ressentis comme une menace, et il a voulu les faire acter par sa greffière. Mais Me (Thierry) Herzog, l’avocat de M. Sarkozy, s’y est opposé de façon forte", a ajouté cette source.

L’avocat du juge Gentil, Me Rémi Barousse, a réagi auprès de l’AFP, affirmant que "l'État de droit est le fondement de la démocratie, et que se faire ainsi vilipender, montrer du doigt, est le signe d'un État de droit pas encore complètement digéré et accepté, où l'ancien souverain semble quelque chose de sacré et d'intouchable".

Me Barousse, avocat, ami et ex-collègue magistrat du juge Gentil, a rappelé que celui-ci travaillait de manière collégiale dans cette affaire : "Toutes les décisions sont prises à trois", a-t-il remarqué. Il a estimé que "le juge a sans doute été un peu outré de la violence des attaques contre lui", mais "qu'il continuera à instruire son dossier jusqu'au bout".

Avec dépêches

Déclarations de Thierry Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy sur Europe 1

Première publication : 23/03/2013

  • FRANCE

    Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse, "une qualification grotesque"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)