Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

asie

Au moins 45 personnes décèdent dans l'incendie d'un camp de réfugiés birmans en Thaïlande

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/03/2013

Au moins 45 personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans l'incendie d'un camp de réfugiés birmans dans le nord de la Thaïlande. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du drame.

Les premiers secours parvenaient samedi dans un camp de réfugiés birmans du nord de la Thaïlande, ravagé la veille par un incendie qui a emporté des quartiers entiers, faisant au moins 45 morts et une centaine de blessés, selon les derniers bilans.

Des images de la télévision thaïlandaise ont montré des collines complètement rasées par le sinistre, qui n'a été maîtrisé qu'au bout de deux heures et pourrait avoir été provoqué par un feu de cuisine, selon des responsables locaux.

L'incendie s'est déclaré en milieu d'après-midi dans le camp de Mae Surin, dans la province de Mae Hong Son, sur la frontière avec la Birmanie. Le vent et la chaleur ont immédiatement propagé les flammes dans les abris de toile et de bambous. La plupart des victimes sont des femmes, des enfants et des vieillards.

Le département du ministère de l'intérieur en charge de la prévention des catastrophes a fait état d'un bilan de 45 morts en début d'après-midi. Une centaine de personnes ont été blessées, dont 13 se trouvaient dans un état critique.

3 500 personnes vivaient dans ce camp

"Les corps que j'ai vus sont dans un état qui empêche toute reconnaissance", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la province. Selon lui, 2.300 personnes, sur les quelque 3.500 qui vivaient dans le camp, sont aujourd'hui sans abris.

Matériels divers et nourriture parvenaient peu à peu aux rescapés, de la part du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), du Comité international de la croix rouge (CICR) et du Thailand Burma Border Consortium (TBBC), un réseau d'ONG qui s'occupent des camps.

"Nous faisons le maximum pour apporter une assistance immédiate", a indiqué Mireille Girard, représentante du HCR en Thaïlande dans un communiqué.

"Nos équipes retournent dans le camp avec des toiles en plastique, des couvertures, des matelas et d'autres matériels nécessaires pour fournir des abris d'urgence, avant que les maisons ne puissent être reconstruites".

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes précises du drame. "Trop de personnes sont mortes", a estimé vendredi soir le ministre de l'Intérieur Jarupong Ruaengsuwan à l'AFP. Le nombre de victimes "ne devrait pas être si élevé".

Une dizaine de camps sont installés en Thaïlande le long de la frontière birmane. Ils abritent des réfugiés qui ont fui les combats, ces dernières décennies, entre l'armée birmane et les groupes rebelles de minorités ethniques. La grande majorité sont des membres de la minorité karen.

Fuir les combats entre la junte et les groupes rebelles

Créés au milieu des années 1980 et théoriquement temporaires, ces camps accueillaient en février quelque 130.000 personnes, dont environ 80.000 ayant le statut officiel de réfugiés, selon le TBBC.

Après la dissolution de la junte en Birmanie en mars 2011 et l'arrivée d'un gouvernement réformateur d'anciens militaires, la Thaïlande avait annoncé sa volonté de fermer les camps une fois que la situation serait sûre de l'autre côté de la frontière.

Le pouvoir birman a depuis signé des cessez-le-feu avec la plupart des groupes rebelles, dont l'Union nationale karen (KNU) qu'il combattait depuis des décennies. Mais les réfugiés n'ont pas été renvoyés chez eux et aucun calendrier n'a été avancé.

En février 2012, un incendie s'était déclaré également dans une cuisine dans un autre camp de réfugiés birman, détruisant des centaines de maisons mais sans faire de victimes.

AFP

Première publication : 23/03/2013

  • THAÏLANDE

    Triple explosion mortelle dans la ville de Yala

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    Le bilan des inondations dépasse les 500 morts

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    Le centre-ville de Bangkok menacé par la montée des eaux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)