Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

Afrique

La capitale centrafricaine tombe aux mains des rebelles

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/03/2013

Les rebelles ont annoncé à l'AFP avoir pris le palais présidentiel à Bangui, sans y avoir trouvé le président François Bozizé, en fuite vers la République démocratique du Congo. Prochain objectif de la Séléka, prendre la radio nationale.

Les rebelles de la coalition centrafricaine de la Séléka ont pris, dimanche matin, le palais présidentiel de Bangui, a annoncé à l'AFP un de leurs chefs militaires, le colonel Djouma Narkoyo, précisant que le président François Bozizé ne s'y trouvait pas. Ce dernier s'est enfui en République démocratique du Congo (RDC) en traversant le fleuve Oubangui dans la matinée, ont annoncé des membres de son administration.

Portrait du président François Bozizé

"Nous avons pris le Palais présidentiel. Bozizé n'y était pas. Maintenant, nous allons nous rendre à la radio (nationale) pour que le président du Séléka [Michel Djotodia] prenne la parole", a déclaré le colonel Djouma Narkoyo.

Gaston Mackouzangba, porte-parole du chef de l'État, a par ailleurs confirmé l’avancée de la Séléka : "Les rebelles contrôlent la ville. J'espère qu'il n'y aura pas de représailles." Selon Crépin Mboli-Goumba, porte-parole du gouvernement, les rebelles tiennent tous les points stratégiques de la capitale.

Paris réclame une réunion d'urgence à l'ONU

Au vu de l’envenimement rapide de la situation, Paris a demandé, samedi en début de soirée, que soit organisée une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le porte-parole diplomatique de l’Élysée a également appelé les quelque 1 200 ressortissants français à "rester chez eux", une évacuation n'étant pas "pour le moment" ordonnée.

Les accords de Libreville entre le gouvernement et la Séléka

Des accords de paix signés à Libreville le 11 janvier avaient débouché sur la formation d'un gouvernement d'union nationale composé du camp Bozizé, de l'opposition et de la rébellion. Arguant du non-respect des accords par le clan Bozizé, les rebelles ont déclenché à nouveau les hostilités vendredi et déclaré vouloir mettre en place un gouvernement de transition dans le pays.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 24/03/2013

  • CENTRAFRIQUE

    Les rebelles de la Séléka annoncent leur entrée dans Bangui

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Bangui appelle les rebelles du Séléka à négocier pour "éviter un bain de sang"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Les rebelles du Séléka sont aux portes de Bangui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)