Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Sports

Sebastian Vettel s'offre le Grand Prix de Malaisie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2013

Le triple champion du monde en titre, l'Allemand Sebastian Vettel, a remporté dimanche le Grand Prix de Malaisie, 27ème victoire de sa carrière, en prenant un gros risque face à son coéquipier, l'Australien Mark Webber.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) a remporté dimanche le Grand Prix de Malaisie, 2e manche (sur 19) du Championnat du monde de Formule 1, devant son coéquipier australien Mark Webber et le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes).

Parti en pole position, Vettel, triple champion du monde en titre, a d'abord bénéficié de l'abandon prématuré de l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), qui a abîmé son aileron avant en tentant de le suivre au départ, puis ne s'est pas arrêté à la fin du premier tour pour le changer.

Vettel a ensuite dû dépasser Webber, en prenant un gros risque au bout de la ligne droite des stands, à dix tours de la fin, pour remporter la 27e victoire de sa carrière en F1.

Juste après l'arrivée, Webber s'est montré très énervé par la manoeuvre de son coéquipier.

La bagarre entre les deux pilotes Mercedes, Hamilton et son coéquipier Nico Rosberg, 4e, a aussi été très serrée, jusqu'à ce que son équipe demande à Rosberg de lever le pied pour éviter de compromettre un résultat très satisfaisant pour la marque allemande.

Cette course intense, entamée en pneus intermédiaires sur une piste humide, a été épargnée par la pluie et rythmée par de nombreux changements de pneus, quatre pour les cinq premiers et trois seulement pour les Lotus du Français Romain Grosjean et du Finlandais Kimi Räikkönen, arrivés 6e et 7e.

AFP

Première publication : 24/03/2013

  • FORMULE 1

    Kimi Räikkönen remporte le Grand Prix d'Australie

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Vettel sacré champion du monde de Formule 1 pour la troisième fois d’affilée

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Sebastian Vettel creuse l'écart après sa victoire au GP d'Inde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)