Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

FRANCE

Législatives partielles : l’UMP l’emporte de justesse dans l’Oise face au FN

© AFP | Jean-François Mancel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/03/2013

Le député UMP sortant, Jean-François Mancel, a gagné la législative partielle de l’Oise avec seulement 51,41 % des suffrages contre 48,59 % pour Florence Italiani (Front national). L’écart entre les deux candidats est de moins de 800 voix.

Le candidat de l'UMP Jean-François Mancel a remporté dimanche la législative partielle dans la 2e circonscription de l'Oise avec 51,41% des voix, contre 48,59% pour la candidate FN Florence Italiani, a annoncé la préfecture de l'Oise.

"Un coup de semonce" pour la politique de François Hollande

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, se réjouit dans un communiqué "des victoires des candidats soutenus par l'UMP, Napole Polutélé et Jean-François Mancel, lors des élections législatives partielles à Wallis et Futuna et dans l'Oise".

Ces élections constituent "un coup de semonce supplémentaire pour François Hollande et son gouvernement. Il y a eu cinq élections partielles depuis l'élection de François Hollande: ces cinq élections ont été emportées par l'UMP et perdues par la gauche!", poursuit-il.

L'écart est de moins de 800 voix, 13.958 suffrages ayant été recueillis par le député sortant contre 13.190 pour sa concurrente du Front national. La participation s'est élevée à 35,30%, 30.190 des 85.536 inscrits ayant voté.

L'abstention, de 64,70% est en légère baisse par rapport au 1er tour, où elle avait atteint 67,21%.

Cette élection partielle avait été provoquée par l'invalidation par le Conseil constitutionnel du scrutin du 17 juin 2012 remporté par M. Mancel, élu pour la 1ère fois député de l'Oise en 1978 et réélu sans interruption depuis 2002.

Le Conseil constitutionnel avait retenu le grief d'un tract distribué le vendredi avant le deuxième tour et mettant en cause Sylvie Houssin, l'adversaire socialiste de M. Mancel, au sujet d'un projet de quartier.

Lors du 1er tour le 17 mars, la candidate PS Mme Houssin arrivée en troisième position avait été éliminée, n'ayant pas obtenu 12,5% des inscrits, nécessaires pour figurer au second tour.

La socialiste n'avait pas donné de consignes de vote en faveur de M. Mancel. Mais la direction du PS avait appelé dès le soir du 1er tour "sans hésitation à faire barrage au Front national" lors du second tour.

AFP

Première publication : 24/03/2013

  • FRANCE

    L'UMP sort victorieuse des trois législatives partielles

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les Français n’ont jamais autant adhéré aux idées du Front national

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)