Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

Berlusconi, les voitures et le bunga bunga : la pub Ford qui scandalise l'Inde

© capture d'écran Huffington Post

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/03/2013

Ford India, filiale du constructeur américain, a dû présenter ses excuses après la diffusion, en Inde, d'un projet de pub mettant en scène des femmes attachées et bâillonnées dans le coffre d’une voiture conduite par Silvio Berlusconi.

Alors que l’Inde est en plein débat sur les violences faites aux femmes, une campagne de pub lancée ce week-end par l'agence indienne WPP défraye la chronique. Il faut dire que pour vanter les mérites de Figo, la nouvelle automobile de Ford, les publicitaires de WPP ont décidé de présenter l’ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi au volant d’une voiture avec un groupe de femmes pieds et poings liés dans le coffre. Le tout accompagné du slogan suivant : "Laissez vos soucis derrière vous grâce au coffre extra large de Figo".

Un humour au goût franchement douteux dans un pays secoué par une crise sociétale profonde depuis le viol et le meurtre d’une étudiante indienne à New Delhi, en décembre 2012.

La filiale indienne du constructeur américain a dû présenter des excuses. "Nous regrettons profondément cet incident et nous pensons que ces affiches n’auraient jamais dû exister", a déploré Ford India dans un communiqué. "Cette campagne de pub est contraire aux normes de professionnalisme et de décence en vigueur chez Ford et chez nos agences partenaires", a de son côté ajouté le groupe américain. Les affiches controversées, diffusées uniquement sur le site internet de Ford India, avaient été publiées deux jours après l’adoption en Inde d’une nouvelle loi renforçant les sanctions contre les auteurs de viol.

L'affiche présentant Silvio Berlusconi et trois femmes baîllonnées dans le coffre

Première publication : 25/03/2013

COMMENTAIRE(S)