Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Asie - pacifique

La première dame Peng Liyuan, vitrine glamour du pouvoir chinois

© AFP

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 26/03/2013

Plus célèbre que son mari Xi Jinping, le nouveau président chinois, Peng Liyuan a réussi son entrée sur la scène internationale. L'image moderne de cette chanteuse vedette devenue première dame déchaîne les passions sur le Web chinois.

Incontestée en tête du hit-parade des premières dames les plus célèbres et glamours, notamment depuis le départ de l’Élysée de Carla Bruni-Sarkozy en mai 2012, l’Américaine Michelle Obama doit-elle craindre une nouvelle rivale venue de Chine ? Toujours est-il que les premiers pas officiels de Peng Liyuan, l’épouse du nouveau président chinois Xi Jinping, investi la semaine dernière et actuellement en tournée en Afrique, ne sont pas passés inaperçus.

"Peng Liyuan a enchanté les internautes dès sa sortie de l'avion au bras de Xi Jinping en Russie vendredi [où le couple a effectué sa première visite internationale, NDLR], suscitant près de 25 000 messages sur les microblogs et notamment plus de 1 million de commentaires sur Sina Weibo", rapporte le site officiel china.org.cn. "La première dame a remporté à la quasi-unanimité des éloges", précise encore le site. 

"Une First Lady à la chinoise"
 
Le moindre de ses faits et gestes ainsi que les vêtements qu’elle portait à Moscou ont été analysés de près par les blogs de mode, dont le Jing Daily, et les médias people chinois. Elle "a même déclenché une frénésie de shopping", confirme china.org.cn. De son côté, Taobao, l'équivalent chinois des sites de vente en ligne comme eBay ou Amazon, a aussitôt proposé à ses clients d'acheter un manteau "du même style que celui de la première dame".
Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan à leur descente de l'avion présidentiel à Moscou. © © AFP
 
À 51 ans, Peng Liyuan n’a rien à voir avec les épouses des prédécesseurs de Xi Jinping, traditionnellement cantonnées à un rôle très discret, voire inexistant. Et pour cause : plus célèbre que son mari, du propre aveu de ce dernier, elle est l’une des chanteuses vedettes du pays. Avant de mettre sa carrière de soprano entre parenthèses il y a un an, pour ne pas gêner la mise sur orbite politique de son mari, elle apparaissait régulièrement sur scène lors de spectacles folkloriques et patriotiques. Star pendant 25 ans du gala du Nouvel An de la télévision d'Etat, dont chaque édition est regardée par des centaines de millions de téléspectateurs, elle est également ambassadrice de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) pour la tuberculose et le VIH. Elle avait intégré l’Armée populaire à l’âge de 18 ans et détient aujourd’hui le grade de général.
 
"Peng Liyuan est une immense star en Chine, elle est aussi élégante que glamour, elle a tout pour être une First Lady à la Michelle Obama, mais à la chinoise, c'est-à-dire avec sobriété", explique à FRANCE 24 Pierre Picquart, docteur en géopolitique de l'université de Paris-VIII et spécialiste de la Chine contemporaine. Selon ce dernier, le couple présidentiel chinois renvoit une image de modernité à l’instar des dirigeants occidentaux. "Ce n’était pas prévu d’avance, ni le fruit d’un calcul, son époux n’a pas été choisi pour cela, mais le fait d’avoir un couple dans l’air du temps va renvoyer une image dynamique, ce qui est toujours bénéfique pour le pouvoir en place", poursuit Pierre Picquart.
 
Peng Liyuan, une chanteuse élevée au grade de général
"Soft power"
 
Toutefois, selon les experts il ne faut pas s’attendre à voir la première dame chinoise jouer un rôle diplomatique important. "Le pouvoir chinois accorde trop d’importance aux relations internationales pour laisser place à de l’improvisation, surtout dans un pays où la première dame n’a aucun rôle à jouer et est tenue à la discrétion", tranche Jean-Luc Domenach, directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationale (CERI-Sciences Po) et auteur de "Mao, sa cour et ses complots". Et de poursuivre : "En revanche, sur le plan interne, le style décontracté affiché par cette première dame donne une image assez neuve, ce qui par ricochet peut être très utile et positif pour son époux qui n’est pas encore aussi célèbre et populaire qu’elle".
 
Selon Wang Lijiu, un expert des études russes à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines, cité par le site officiel china.org.cn, "en tant que chanteuse de renom, Peng Liyuan peut représenter la culture chinoise et contribuer grandement à la puissance douce de son pays". First Lady, soft power : autant de termes qui font souffler un vent de nouveauté sur l’image de la Chine.

 

Première publication : 25/03/2013

  • CHINE

    En Afrique, le président chinois met son plus grand partenaire économique à l’honneur

    En savoir plus

  • CHINE

    Le nouveau président chinois Xi appelle à une "grande renaissance" de la nation

    En savoir plus

  • CHINE

    Xi Jinping, le "prince rouge" devenu héritier

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)