Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

Afrique

L'Union européenne allège ses sanctions visant le Zimbabwe

© AFP | Le président Mugabe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/03/2013

Après le référendum du 16 mars qui a doté le pays d'une nouvelle constitution, l'Union européenne a décidé de suspendre l'essentiel de ses sanctions, dont celles visant 81 personnalités et huit entreprises du Zimbabwe.

L'Union européenne a annoncé lundi la levée immédiate de l'essentiel de ses sanctions frappant le Zimbabwe pour saluer le récent referendum sur la Constitution, qu'elle a jugé "pacifique, réussi et crédible".

L'UE "salue le peuple du Zimbabwe après le vote pacifique, réussi et crédible du 16 mars destiné à approuver une nouvelle Constitution", a déclaré dans un communiqué Catherine Ashton, la représentante pour les Affaires étrangères.

L'UE va lever ses sanctions --interdiction de voyager et gel des avoirs-- contre 81 personnes et 8 sociétés, sur les 112 personnes et 10 entités qui étaient encore touchées. Ces sanctions avaient déjà été assouplies en février, après l'annonce de la tenue du référendum.

Les noms des personnes concernées seront dévoilés dans les prochains jours mais le président Robert Mugabe, âgé de 89 ans et au pouvoir depuis 33 ans, reste concerné par les sanctions, a-t-on appris de source diplomatique.

Les Zimbabwéens ont massivement approuvé, par 94,5% des voix, la nouvelle Constitution censée permettre des élections libres qui doivent se tenir théoriquement d'ici au 29 juin. Ce scrutin doit permettre de désigner un nouveau gouvernement pour remplacer l'actuel gouvernement d'"union nationale" en place depuis 2009.

La réforme constitutionnelle réduit par ailleurs les pouvoirs du président mais n'empêche pas M. Mugabe d'être à nouveau candidat. Elle protège sur le papier les Zimbabwéens contre toute forme de violence et de torture et garantit la liberté d'expression.

Pour Mme Ashton, le référendum "représente une étape majeure dans l'application de l'Accord politique global, qui demeure la clé pour que le Zimbabwe devienne un pays plus pacifique, prospère et démocratique".

L'UE reste cependant "préoccupée par les récentes informations faisant état d'intimidation et de harcèlement contre certains acteurs politiques et représentants de la société civile", précise le communiqué.

Les incidents se sont en effet multipliés ces dernières semaines, visant notamment des collaborateurs du Premier ministre Morgan Tsvangirai, principal opposant à M. Mugabe, et des militants des droits civiques.

L'UE souligne aussi l'importance d'élections "transparentes" et propose de déployer des observateurs si nécessaire.

AFP

Première publication : 25/03/2013

  • ZIMBABWE

    Le Zimbabwe se dote d'une Constitution plus démocratique

    En savoir plus

  • ZIMBABWE

    Les Zimbabwéens aux urnes pour approuver une nouvelle Constitution

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'Union européenne lève les sanctions contre le Zimbabwe mais pas contre Mugabe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)