Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : au moins trois Palestiniens tués lors du "jour de colère"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Centrafrique : Djotodia veut suspendre la Constitution et légiférer par ordonnance

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/03/2013

Le nouveau maître de Bangui, Michel Djotodia, a annoncé qu'il allait suspendre la Constitution centrafricaine. Le chef de la Séléka a également fait part de son intention de légiférer par ordonnance pendant une période de transition de trois ans.

Le coup d’État est désormais officiel. Le chef de la Séléka, Michel Djotodia, a annoncé, lundi 25 mars, au lendemain de la prise du pouvoir à Bangui par son mouvement, qu’il allait suspendre la Constitution et légiférer par ordonnance pour conduire la transition du pays.

"J'estime nécessaire de suspendre la Constitution du 27 novembre 2004, de dissoudre l'Assemblée nationale ainsi que le gouvernement. Pendant cette période de transition qui nous conduira à des élections libres, crédibles et transparentes, je vais légiférer par ordonnance", a déclaré Michel Djotodia. En légiférant par ordonnance, il pourra mettre en place des mesures presque immédiatement en évitant le traditionnel processus parlementaire.

Respect des accords de Libreville

Le nouvel homme fort de Bangui s’est également engagé, comme ses porte-paroles avant lui, à s’en tenir aux accords fixés le 11 janvier 2013 avec le gouvernement de l'époque : "En respectant l'esprit des accords de Libreville, je vais reconduire le Premier ministre [Nicolas Tiangaye, figure de l’opposition à François Bozizé], chef du gouvernement d'union nationale dans ses fonctions".

"Nous nous engageons à conduire désormais les destinées du peuple centrafricain pendant cette période de transition consensuelle de 3 ans conformément aux accords politiques de Libreville", a ajouté Michel Djotodia.

Il a ensuite énuméré les objectifs du prochain gouvernement, notamment "restaurer la paix et la sécurité, réorganiser les forces de défense et de sécurité, réorganiser l'administration territoriale" et "poursuivre le processus de DDR (désarmement, démobilisation et réintégration)" des anciens combattants.

"Nous regrettons les dégâts collatéraux (pillages, violences) et nous nous emploierons à y mettre fin très rapidement", a affirmé Michel Djotodia qui demande aux "travailleurs du secteur public et privé de reprendre le travail dès demain mardi".

La coalition Séléka a renversé dimanche le président François Bozizé qui s'est réfugié au Cameroun, selon la présidence camerounaise. Lundi, ce coup de force a été condamné par l'ensemble de la communauté internationale : l’Union africaine, les Nations unies, l’Union européenne et la France.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 26/03/2013

  • CENTRAFRIQUE

    L'armée française abat deux ressortissants indiens en Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    La Séléka s'est installée au pouvoir avec une facilité déconcertante

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Coup d'État en Centrafrique : le président François Bozizé a fui au Cameroun

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)