Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Economie

Craignant un "bank run", Chypre cherche à contrôler les flux de capitaux

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2013

Les autorités chypriotes ont décidé, mercredi, d'une série de mesures qui visent à empêcher une éventuelle fuite des capitaux après la réouverture des banques de l'île, prévue pour jeudi à la mi-journée.

Les particuliers ne vont pas avoir le droit de virer plus de 5 000 euros par mois depuis un compte dans une banque chypriote, tandis que les touristes ne sont plus autorisés à quitter l'île avec plus de 3 000 euros en liquide.

Telles sont les principales mesures que la Banque centrale chypriote a imposé par un décret valide sept jours, rapporte les médias locaux. Aucune confirmation officielle de ces restrictions n'a été apportée.

Cette tentative de limiter la circulation d'argent vise à empêcher une éventuelle fuite massive des capitaux qui pourrait intervenir après la réouverture des banques, annoncée pour jeudi 28 mars à midi heure locale (10h GMT). Les autorités chypriotes craignent, en effet, que le plan de sauvetage internationale décidé dans la nuit de dimanche à lundi pour éviter à l'île de faire faillite n'incitent les épargnants à retirer leurs économies des banques locales pour les placer à l'étranger.

Cet accord prévoit en effet de réduire fortement le secteur bancaire chypriote jugé trop important et fragile. Une fuite de capitaux risquerait de destabiliser encore davantage l'économie de l'île.

Exceptions pour les transactions commerciales

Les montants des transactions commerciales ne seront, en revanche, pas limités, à condition que les entreprises puissent prouver qu'ils correspondent à leur activité ordinaire. Il ne sera cependant pas nécessaire de fournir de documents en ce sens pour les transactions inférieures à 500 euros.

Les entreprises pourront également payer leurs salariés à l'étranger et les compagnies d'assurance verser des dédommagements sans restriction. Et les résidents chypriotes seront autorisés à subvenir aux frais de leurs enfants étudiants à l'étranger à hauteur de 10 000 euros tous les trois mois.

Ces restrictions s'appliqueront à tous les comptes, paiements et virements en toutes monnaies, à l'exception des missions diplomatiques.

Avec dépêches

Première publication : 27/03/2013

  • CHYPRE

    Les banques chypriotes resteront fermées jusqu'à jeudi

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Chypre : les petits épargnants épargnés... mais pas sauvés

    En savoir plus

  • CHYPRE

    Accord in extremis sur le sauvetage de Chypre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)