Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

FRANCE

Six interpellations dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Sollacaro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/03/2013

La police a procédé à l'interpellation de six personnes à Ajaccio et à Marseille dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat en octobre dernier d'Antoine Sollacaro, un avocat corse âgé de 63 ans.

Six personnes ont été interpellées mercredi à Ajaccio et à Marseille dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat, en octobre 2012, de l'avocat Antoine Sollacaro, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Quatre personnes ont été interpellées à Ajaccio et placées en garde à vue au commissariat de la ville, et deux autres à Marseille, par des policiers de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ).

L'un des deux interpellés à Marseille serait un fonctionnaire de police, a-t-on indiqué de même source.

Des perquisitions étaient en cours en fin de matinée à Ajaccio et dans les environs notamment chez un garagiste.

La DRPJ est appuyée par des policiers de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) et de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI).

Me Sollacaro, 63 ans, ancien bâtonnier d'Ajaccio, avait été tué par balles par un tueur à moto, le 16 octobre 2012, alors qu'il se trouvait en plein jour au volant de sa voiture dans une station-service de la route des Sanguinaires, près du centre de la cité impériale.

L'affaire a été confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (Jirs), chargée des dossiers de crime organisé.

L'assassinat de l'avocat, l'un des plus brillants pénalistes insulaires, qui avait notamment défendu Yvan Colonna, condamné à la prison à perpétuité pour l'assassinat en 1998 du préfet de Corse Claude Erignac, avait provoqué la stupeur dans l'île comme sur le continent.

Ce crime avait été suivi le 14 novembre de l'assassinat, encore à Ajaccio, du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, 49 ans, tué par balles dans son magasin de confection par un commando de tueurs également à moto.

Selon les enquêteurs, qui s'appuient sur des témoignages et des enregistrements vidéo, la même machine, une BMW 1200, aurait pu être utilisée pour les deux assassinats.

Les interpellations de mercredi semblent être les premières depuis l'assassinat de Me Sollacaro.

Peu après l'assassinat de Jacques Nacer, le gouvernement avait annoncé la mise en place de nouvelles mesures spécifiques à la Corse pour tenter d'y enrayer la spirale criminelle qui a fait 19 morts l'an dernier dans l'île.

Six homicides ont déjà été perpétrés depuis le 1er janvier.
 

AFP

Première publication : 27/03/2013

  • FRANCE

    Le fils de Me Sollacaro tient la police pour responsable de la mort de son père

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)