Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

Les habitants de Gao désenchantés par la politique malienne

©

Vidéo par Fabien OFFNER , Nicolas FRÉBAULT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/03/2013

Deux mois après la libération de leur ville, les habitants de Gao, dans le nord du Mali, se sentent toujours abandonnés par les politiciens maliens. Ils n'attendent pas grand chose de l'élection présidentielle organisée en juillet prochain.

Depuis le départ des djihadistes de Gao, aucun homme politique malien d’important ne s’est encore rendu dans la ville, qui a souffert pendant de longs mois de l’occupation des islamistes.

Beaucoup d’habitants ne cachent pas leur mécontentement. Ils n’ont plus confiance dans les partis politiques. "Il faut tous les balayer et prendre des jeunes qui, aujourd’hui, sont capables de relancer la politique au Mali", estime ainsi Moussa, un transporteur, autrefois militant de l’un des principaux partis au pouvoir.

Une campagne sans enthousiasme

Malgré ce manque d’enthousiasme politique, les candidats commencent déjà à organiser la campagne en vue de l’élection présidentielle organisée au mois de juillet prochain.

Pour les habitants cet empressement est choquant alors que la ville vit toujours sous la menace djihadiste. "Nous sommes privés de tout. Même les produits de première nécessité n'existent pas ici à Gao. Comment est‐ce qu'on peut nous demander d'aller voter ? Voter pour qui ? Pourquoi ? Nous avons compris que nous ne représentons rien pour l'État malien, pour la politique malienne", critique Moussa Boureima Yoro, le superviseur des patrouilleurs de Gao.

La classe politique malienne devra ainsi travailler dur pour regagner la confiance de la population de Gao. Dans la ville martyre de l’occupation djihadiste, le futur vote ne fait vraiment pas partie des priorités.
 

Première publication : 28/03/2013

  • MALI

    L'ONU envisage d'intervenir au Mali

    En savoir plus

  • MALI

    L'Élysée confirme la mort d'Abou Zeïd, l'un des leaders d'Aqmi

    En savoir plus

  • MALI

    Le retour de l’administration à Gao, un défi majeur

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)