Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Paris truqués : Nikola Karabatic blanchi par la Fédération

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/03/2013

La suspension de six matchs prononcée contre Nikola Karabatic et ses anciens co-équipiers Issam Dej et Dragan Gajic dans l'affaire des paris truqués a été annulée par le jury d'appel de la Fédération française de handball.

Dans le doute, trois handballeurs ont été blanchis. Le jury d'appel de la Fédération française de handball (FFHB) a annulé la suspension de six matchs prononcée en première instance contre Nikola Karabatic, Dragan Gajic et Issam Tej dans l'affaire des soupçons de paris truqués.

Le jury d'appel "a considéré souverainement qu'un doute subsistait quant à la matérialité des fautes reprochées aux intéressés", qui ont tous les trois nié avoir parié sur le match du 12 mai 2012 Cesson-Sévigné-Montpellier, au cœur de l'affaire. "Ainsi, le jury a décidé de relaxer les trois joueurs", précise la FFHB dans un communiqué.

Le jury de la Fédération a, en revanche, sanctionné les quatre autres joueurs qui ont reconnu avoir parié, Mladen Bojinovic, Samuel Honrubia, Luka Karabatic et Primoz Prost, tout en assortissant du sursis deux des six matchs de suspension prononcés en première instance début février. "Le jury d'appel a retenu la notion de première faute prévue par le règlement et décidé que la sanction adaptée consistait à assortir du sursis 2 des 6 dates de suspension", précise la FFHB. Les appels des joueurs étant suspensifs, aucun d'entre eux n'avait purgé de match de suspension jusqu'ici.

Les sept joueurs en question, qui portaient tous les couleurs de Montpellier au moment des faits, ont été mis en examen pour escroquerie aux dépens de la Française des Jeux. Ils sont soupçonnés d'avoir parié quelque 88 000 euros sur le score à la mi-temps du match Cesson-Montpellier, perdu (31-28) par les Héraultais, déjà assurés du titre.

Un expert a été nommé pour analyser le comportement des joueurs de Montpellier pendant cette rencontre.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 29/03/2013

  • HANDBALL

    Paris truqués : six matchs de suspension pour les joueurs impliqués

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Affaire des paris : Nikola Karabatic maintient sa version

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Affaire des paris truqués : Nikola Karabatic trahi par son portable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)