Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

Economie

Aqmi s'en prend à la France sur son nouveau compte Twitter

© Capture d'écran - Twitter

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 29/03/2013

Aqmi a inauguré son nouveau compte Twitter en postant un "message à l'attention des Français en général et des familles des otages en particulier". Le mouvement djihadiste vient grossir les rangs des comptes Twitter se revendiquant d'Al-Qaïda.

Aqmi signe son retour sur Twitter et l’un de ses premiers messages s’adresse à la France et “aux familles d’otages en particulier”. Quatre autres tweets, postés quelques heures plus tôt, se contentaient de célébrer cette arrivée sur le réseau de microblogging. C'est par l'intermédiaire de la Fondation Al-Andalous que la branche nord-africaine d'Al-Qaïda a décidé de prêcher, depuis le 28 mars, sa parole officielle sur Twitter.

Reconnu comme légitime par Al-Fajr, l'organe officiel des médias en ligne d’Al-Qaïda, le tout nouveau compte d’Andalous_Media dénonce “les croisés français et leur agression contre le Mali islamique”. Il prévient en outre, dans le premier communiqué auquel fait référence ce compte Twitter, qu’Aqmi ne “pourra garantir la vie [des otages, NDLR] indéfiniment, du fait de l'agression de votre gouvernement [la France] et des attaques de votre armée contre les bases des moudjahidines”.

Ces tous premiers tweets - deux en anglais, trois en arabe - ont suffi à pousser près de 2 000 internautes à s'abonner à ce fil Twitter en moins de 24 heures. La fondation Al-Andalous se contente, pour sa part, de suivre sept autres comptes, dont celui des Shebab somaliens (@HSMPress1).

Des Taliban aux Shebab somaliens

Mais comme le souligne SITE, une fondation américaine de veille des milieux radicaux, ce n’est pas la première fois qu’Aqmi s’essaie à Twitter. La fondation Al-Andalous avait ainsi commencé à poster des messages sur le réseau social le 16 mars dernier. Elle s’en était alors déjà prise à la France et à son intervention au Mali, avant de supprimer ses messages. Depuis, le compte avait été laissé à l’abandon.

Ce nouveau départ semble indiquer que l’organisation terroriste maghrébine liée à Al-Qaïda prend sa présence sur Twitter au sérieux. Aqmi rejoint ainsi un nombre de plus en plus important de groupe djihadistes et fondamentalistes qui ont décidé d’utiliser le pouvoir des 140 caractères pour faire de la propagande. La chaîne britannique BBC avait décompté, en juin 2012, au moins 35 internautes qui se revendiquaient comme proche d’Al-Qaïda sur Twitter. Un chiffre qui, d'après ce média, progressait rapidement.

De leur côté, les Taliban afghans disposent même, depuis 2011, d’un compte sur lequel ils ne postent que des messages en anglais. Les Shebab somaliens ont, quant à eux, dû subir les foudres de Twitter qui a suspendu, en janvier dernier, leur premier compte - très populaire : plus de 20 000 abonnés - sur lequel ils avaient proféré des menaces de mort. Mais deux semaines plus tard, ils étaient de retour, créant le nouveau compte HSMPress1 suivi par 2 000 internautes.

Première publication : 29/03/2013

  • TERRORISME

    Aqmi a désigné le successeur d’Abou Zeïd

    En savoir plus

  • MALI

    Exclusif : sous le feu des djihadistes du Nord-Mali avec les légionnaires

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)