Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "sains et saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

SPORT

Robbie Rogers : "Dans le football, c'est impossible de faire son coming out"

© Facebook

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/03/2013

Un mois après avoir révélé son homosexualité et pris sa retraite, le footballeur Robbie Rogers est revenu dans les médias sur son coming out. Selon ce sportif américain, le monde du football est toujours un milieu très homophobe.

Le 15 février dernier, Robbie Rogers a pris une décision qui a bouleversé sa vie. Ce joueur de football de 25 ans a publié sur son site Internet une lettre dans laquelle il révélait son homosexualité et annonçait la fin de sa carrière professionnelle.

Un mois après son "coming out", cet ailier américain qui jouait dans le club de troisième division anglaise de Stevenage après avoir été prêté par Leeds (D2), sort de son silence. Il explique dans une interview accordée au journal The Guardian pourquoi il a mis si longtemps avant d’oser dire la vérité.

Selon lui, il est très difficile d’assumer son homosexualité dans le milieu du football professionnel : "Dans le football, c'est impossible de faire son 'coming-out' parce que personne ne l'a fait. C'est fou et triste".

"J'avais peur de la réaction de mes coéquipiers. Est-ce que leur façon d'agir envers moi allait changer dans les vestiaires et dans le bus même si je restais la même personne ?", précise le joueur, qui compte 18 sélections avec l'équipe nationale américaine.

Les plus belles actions de Robbie Rogers

Des blagues homophobes

En guise d'exemple, Robbie Rogers raconte les blagues homophobes lancées par de nombreux coéquipiers dans les vestiaires : "J'avais une affreuse sensation dans l'estomac. Je tournais la tête et j'essayais de parler d'autre chose. Souvent, ils ne pensaient pas ce qu'ils disaient, mais il y a cette mentalité de groupe. Ils voulaient faire rire et se mettre en valeur".

Né dans une famille américaine très conservatrice, le joueur de football sait qu’il est homosexuel depuis l’âge de 14 ans, mais il n’avait rien révélé à ses parents ni à ses proches jusqu'à cette année : "Les secrets peuvent causer des dommages internes. Les gens aiment parler d'honnêté, combien cela est simple. Mais essayez de dire à ceux que vous aimez que vous êtes gay après 25 ans..."

Une retraite définitive ?

Après cette révélation, Robbie Rogers a mis entre parenthèse sa passion pour le football. Il est actuellement étudiant à l'école de mode de Londres et a lancé sa marque de vêtements.

Malgré ce changement de carrière, il n'exclut pas de revenir un jour sur les terrains. "Le football fait toujours partie de moi. Je ne sais pas si je vais rejouer. Je vais peut-être demander à Bruce Arena (un entraîneur américain, NDLR] si je peux m'entraîner avec les Los Angeles Galaxy. Cela me manque et j'y pense beaucoup", avoue-t-il.

Robbie Rogers n'est que le deuxième footballeur en activité à avoir ouvertement déclaré son homosexualité après l'Anglais Justin Fashanu, en 1990. Ce dernier s'est suicidé en 1998 après des accusations d'agression sexuelle par un jeune de 17 ans contre lesquelles il clamait son innocence.

 

Première publication : 29/03/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Edith Windsor, l'octogénaire qui fait trembler les opposants au mariage gay

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Mariage gay : "L’opinion publique américaine est mûre pour légiférer"

    En savoir plus

  • HOMOPARENTALITÉ

    Le "congé paternité" de l'ex-star du foot Marinette Pichon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)