Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Toujours pas de survivant parmi les 83 mineurs ensevelis au Tibet

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/03/2013

Aucun survivant n'a encore été retrouvé plus de 24 heures après un gigantesque glissement de terrain survenu dans une zone d'exploitation minière au Tibet. Les sauveteurs ont déjà retrouvé un corps sur les 83 mineurs portés disparus.

Une importante opération de recherche pour secourir 83 mineurs ensevelis a permis de retrouver un corps mais toujours aucun survivant, samedi 30 mars, plus d'un jour après un gigantesque glissement de terrain au Tibet.

Dans le comté de Maizhokunggar, à l'est de Lhassa, la capitale régionale du Tibet, les équipes de recherche accompagnées de chiens et équipées de radar ont passé au peigne fin le flanc de la montagne durant toute la nuit après qu'un pan de terrain de trois kilomètres de long a dévalé une pente dans une zone d'exploitation minière, ensevelissant 83 mineurs.

"Les sauveteurs n'ont toujours pas trouvé de survivants ou de corps", ont annoncé samedi, lors d'une conférence de presse, les autorités, citées par l'agence Chine nouvelle.

L'éboulement avait eu lieu vendredi à 06h (22h GMT). Des centaines de secouristes engagés sur un terrain difficile, à haute altitude, tentent de retrouver des survivants dans les quelque deux millions de mètres cube de terre qui ont recouvert le campement des mineurs.

Le président chinoise demande "le maximum d'efforts"

Les mineurs travaillaient sur le site aurifère pour une filiale de la gigantesque compagnie minière China National Gold Group Corporation (CNGG), une des plus grandes entreprises nationales.

Le nouveau président chinois Xi Jinping et le nouveau premier ministre Li Keqiang ont demandé "le maximum d'efforts" pour sauver les victimes, selon Chine nouvelle.

Les régions montagneuses du Tibet sont sujettes à des glissements de terrains qui peuvent être aggravés par des activités minières.

Ces dernières années, la Chine a découvert d'importantes ressources minières au Tibet, dont des dizaines de millions de tonnes de cuivre, zinc, plomb et des milliards de tonnes de minerais de fer, selon les médias gouvernementaux.

28 morts dans un coup de grisou

Dans le nord-est du pays, c'est une explosion due au grisou qui est à l'origine de la mort de 28 mineurs dans la mine de charbon de Babao sur le site de Baishan dans la province de Jilin.

Treize autres mineurs ont été secourus, a précisé un porte-parole des services de sécurité de la province, selon Xinhua.

Les opérations de sauvetage sont désormais terminées et une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident, a ajouté le porte-parole.

La mine accidentée appartient à la compagnie houillère étatique du Tonghua Mining Group, a indiqué Xinhua.

Avec dépêches

Première publication : 30/03/2013

  • RUSSIE

    Seize mineurs tués dans une mine du Grand Nord après un coup de grisou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)