Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Afrique

"Il est impossible de reconnaître Djotodia comme président de la Centrafrique"

© Photo AFP

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/04/2013

Réunis à N'Djamena pour évoquer la crise centrafricaine, les chefs d'État d'Afrique centrale ont estimé qu'il était "impossible" de reconnaître Michel Djotodia comme président de la Centrafrique. Ils demandent l'élection d'un président de transition.

À l'issue d'un sommet à N'Djamena au sujet de la crise centrafricaine, les chefs d'État d'Afrique centrale ont estimé, mercredi 3 avril, qu’il était "impossible" de reconnaître le chef rebelle Michel Djotodia comme président de la Centrafrique. Ils ont donc demandé l'élection d'un président de transition.

"En l'état actuel des choses, il est impossible de reconnaître un président autoproclamé [...]. Un collège voté par les forces vives de la Nation doit être à la tête de la transition. Ce collège va jouer le rôle de l'exécutif, et doit voter pour le président de la transition", qui "ne doit pas excéder 18 mois", a ainsi déclaré le président tchadien Idriss Déby à l'issue du sommet.

Idriss Déby a également annoncé la "mise en place d'un organe législatif qui va rédiger la Constitution et jouer le rôle de l'Assemblée". "Dès demain, une mission composée des ministres des Affaires étrangères des pays de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC), les partenaires et les représentants des Nations de l'Union Africaine, de l'Union européenne et de l'Organisation internationale de la francophonie doivent se rendre à Bangui pour porter ce message aux Centrafricains" a ajouté le président tchadien, précisant qu'à l'issue de cette mission, un nouveau sommet de la CEEAC se tiendrait à N'Djamena.

"On va se concerter avec les autres (chefs de la Séléka) et on va réfléchir", a simplement commenté le général Moussa Mohamed Dhaffane, un des principaux leaders de la Séléka et l'un des cinq ministres d'État de l'actuel gouvernement d'union nationale de la Centrafrique.

Jacob Zuma retire ses soldats de Bangui

Le bilan diverge sur le nombre de soldats sud-africains tués

Également présent au sommet de N’Djamena, le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé le retrait des "forces sud-africaines qui sont à Bangui". L’Afrique du Sud avait en effet soutenu François Bozizé, le chef d’État déchu de Centrafrique, et au moins treize soldats sud-africains sont morts dans des combats contre la Séléka.

Le président tchadien Idriss Déby a précisé que Jacob Zuma restait "disponible à la demande de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC) pour nous appuyer en envoyant des forces si cela est nécessaire".

Autre annonce à la sortie du sommet, les chefs d'État d'Afrique centrale ont appelé leur homologue béninois Thomas Boni Yayi à accorder l'asile à François Bozizé "s'il en fait la demande". Renversé il y a dix jours par la coalition rebelle Séléka, dirigée par Michel Djotodia, l'ex-président Bozizé se trouve actuellement au Cameroun.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 03/04/2013

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : le commerce des diamants suspendu à la transition politique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Bangui se dote d'un nouveau gouvernement formé de rebelles et d'opposants

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Témoignage exclusif d'un ancien prisonnier "personnel" de Bozizé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)