Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"2016 sera une année record pour le tourisme en Grèce"

En savoir plus

FRANCE

L'affaire Cahuzac fait souffler un vent de colère à l'Assemblée nationale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

Au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac, la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée s'est avérée houleuse, l'opposition attaquant particulièrement le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre de l'Économie Pierre Moscovici.

Les aveux de Jérôme Cahuzac, mardi 2 avril, sur son mensonge quant à l'existence d'un compte à l'étranger ont provoqué une onde de choc dans la classe politique de tous bords. Nombreux sont ceux qui réclament des explications du chef du gouvernement, certains mettant en cause le ministre de l'Économie Pierre Moscovici. La séance de questions au gouvernement s'est déroulée mercredi dans un climat tendu, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone peinant à maintenir le calme dans l'hémicycle. L'opposition a particulièrement attaqué le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et les ministres Pierre Moscovici et Michel Sapin.

Pour plus de détails, relisez notre liveblogging ci-dessous.

 

Première publication : 03/04/2013

  • SUISSE

    La Suisse confirme l'existence d'un compte bancaire appartenant à Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pour la gauche, Jérôme Cahuzac s'est rendu coupable de "trahison"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)