Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

EUROPE

L’infante Cristina convoquée devant le juge pour trafic d'influence

© Photo AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

L'infante Cristina, fille du roi Juan Carlos, est convoquée le 27 mars par un juge d'instruction des Baléares dans une affaire de corruption visant son mari Inaki Urdangarin. Elle sera interrogée pour un délit de trafic d'influence.

La fille cadette du roi d’Espagne va être entendue dans le cadre d'une enquête pour corruption visant son époux, l’ex-joueur de handball Inaki Urdangarin qui 'est reconverti dans les affaires. L’infante Cristina, âgée de 47 ans, est convoquée le 27 avril devant le juge d’instruction des Baléares José Castro. Elle sera interrogée sur "un délit de trafic d'influence".

Le scandale a éclaté fin 2011 et a porté un coup à la popularité de la monarchie espagnole. Inaki Urdangarin est soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros d'argent public via l'institut Noos, une société de mécénat qu'il a présidée entre 2004 et 2006.

Ces dernières semaines, le scandale s'est rapproché du cercle royal le plus proche.Le nom de l’infante d’Espagne est ainsi apparu récemment dans des courriers transmis au juge et à la presse par l'ex-associé d'Inaki Urdangarin, Diego Torres. Accusé lui aussi dans l'enquête portant sur le détournement de plusieurs millions d'euros d'argent public via l'institut Noos, Diego Torres chercherait à prouver que Cristina était au courant des activités suspectes de son mari, alors qu'elle était membre du comité de direction de l'institut.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/04/2013

  • ESPAGNE

    En plein scandale de corruption, le roi Juan Carlos publie ses comptes

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Espagne atteint le cap historique des cinq millions de chômeurs

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Mariano Rajoy répond aux soupçons de corruption qui pèsent sur lui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)