Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les islamistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

EUROPE

L’infante Cristina convoquée devant le juge pour trafic d'influence

© Photo AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

L'infante Cristina, fille du roi Juan Carlos, est convoquée le 27 mars par un juge d'instruction des Baléares dans une affaire de corruption visant son mari Inaki Urdangarin. Elle sera interrogée pour un délit de trafic d'influence.

La fille cadette du roi d’Espagne va être entendue dans le cadre d'une enquête pour corruption visant son époux, l’ex-joueur de handball Inaki Urdangarin qui 'est reconverti dans les affaires. L’infante Cristina, âgée de 47 ans, est convoquée le 27 avril devant le juge d’instruction des Baléares José Castro. Elle sera interrogée sur "un délit de trafic d'influence".

Le scandale a éclaté fin 2011 et a porté un coup à la popularité de la monarchie espagnole. Inaki Urdangarin est soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros d'argent public via l'institut Noos, une société de mécénat qu'il a présidée entre 2004 et 2006.

Ces dernières semaines, le scandale s'est rapproché du cercle royal le plus proche.Le nom de l’infante d’Espagne est ainsi apparu récemment dans des courriers transmis au juge et à la presse par l'ex-associé d'Inaki Urdangarin, Diego Torres. Accusé lui aussi dans l'enquête portant sur le détournement de plusieurs millions d'euros d'argent public via l'institut Noos, Diego Torres chercherait à prouver que Cristina était au courant des activités suspectes de son mari, alors qu'elle était membre du comité de direction de l'institut.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/04/2013

  • ESPAGNE

    En plein scandale de corruption, le roi Juan Carlos publie ses comptes

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Espagne atteint le cap historique des cinq millions de chômeurs

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Mariano Rajoy répond aux soupçons de corruption qui pèsent sur lui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)