Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa : histoire d'une photo

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

UE : la tension monte sur les budgets

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Israël met en garde contre les tirs en provenance de Gaza

© AFP

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

Le ministre israélien de la Défense a prévenu, ce mercredi, qu'Israël répliquerait à toutes les attaques contre son territoire. Cette déclaration fait suite à de nouveaux tirs de roquettes lancés contre l'État hébreu depuis la bande de Gaza.

"L'armée israélienne a attaqué Gaza cette nuit parce que nous considérons le Hamas comme responsable de tout ce qui est tiré depuis Gaza sur Israël. Nous ne permettrons en aucune façon l'installation d'une routine de tirs sporadiques vers nos civils et nos forces", a déclaré le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon, dans un communiqué, ce mercredi.

Cette déclaration intervient alors que, un peu plus tôt dans la matinée, deux nouvelles roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza en direction de la ville israélienne de Sdérot sans faire ni dégât ni blessé, a indiqué un porte-parole de la police.

La région connaît actuellement un regain de tension malgré la trêve conclue fin novembre entre le Hamas et Israël qui était jusqu'à présent globalement respectée. Mardi soir en effet, l'armée de l'air israélienne a effectué trois frappes sur l'enclave palestinienne pour répondre à des tirs de roquettes qui en étaient partis un peu plus tôt. 

Ces tirs ont suivi l'annonce du décès de Maisara Abou Hamdiyeh, un détenu sexagénaire palestinien condamné à la perpétuité pour tentative de meurtre, mort mardi en début de matinée d'un cancer de la gorge dans un hôpital israélien.

Le président Mahmoud Abbas et les mouvements palestiniens ont attribué la responsabilité de la mort de M. Abou Hamdiyeh au gouvernement israélien.

"On est entré dans une phase de calme précaire"


"Nous n'avons pas l'intention d'ignorer les tirs depuis la Syrie"

Le ministre israélien de la Défense a également pointé du doigt la Syrie. "Sur le plateau du Golan aussi, notre politique est que nous n'avons pas l'intention d'ignorer les tirs depuis la Syrie contre Israël, que ces tirs soient accidentels ou non, et nous répondrons fermement", a-t-il ajouté.

"Une fois que nous aurons identifié la provenance du tir, nous la détruirons sans hésitation, comme nous l'avons fait hier soir et comme cela s'était produit dans les cas précédents. De notre point de vue, le régime syrien est responsable de ce qui se passe sur son territoire, et nous ne permettrons pas une situation dans laquelle Israël essuie des tirs sans répondre", a dit le ministre.

Des échanges de tirs israélo-syriens se sont produits mardi sur les hauteurs du Golan, à la frontière nord d'Israël. Un char israélien a ouvert le feu en direction du territoire syrien après qu'un obus de mortier syrien, accompagné de tirs d'armes légères, fut tombé dans la partie du plateau du Golan occupée par Israël, selon l'armée. L'accrochage n'a pas fait de victime côté israélien.

Avec dépêches

 

Première publication : 03/04/2013

  • PROCHE-ORIENT

    Gilad Shalit de retour chez lui, les détenus palestiniens accueillis en héros

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Gilad Shalit, un otage devenu cause nationale

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Accord conclu pour libérer le soldat Shalit contre un millier de Palestiniens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)