Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

Amériques

En réponse à Pyonyang, Washington va déployer une batterie antimissile à Guam

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

Les États-Unis s'apprêtent à déployer sur l'île de Guam - territoire américain situé dans le Pacifique - une batterie antimissile afin de répondre aux menaces nord-coréennes qui se sont multipliées ces dernières semaines.

Les États-Unis vont déployer "dans les prochaines semaines" une batterie antimissile sur l’île de Guam, afin de contrer les menaces provenant de la Corée du Nord, a annoncé le Pentagone mercredi 3 avril. Le système qui sera déployé, baptisé THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), équipe l’armée américaine depuis 2008 et est capable d’intercepter un missile à haute altitude.

Près de 6 000 militaires américains sont basés à Guam, territoire américain de l'archipel des Mariannes, ainsi que des sous-marins et bombardiers B-52 qui ont conduit ces dernières semaines des vols au-dessus de la Corée du Sud.

"Les États-Unis restent vigilants face aux provocations nord-coréennes et se tiennent prêts à défendre le territoire américain, nos alliés et nos intérêts nationaux", a ajouté le Pentagone, précisant qu’il s’agissait d’une mesure de "précaution".

Un danger "clair et réel"

Intervenant dans la journée devant l'université de défense nationale à Washington, le nouveau secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a parlé d'un danger "clair et réel" à propos des menaces nord-coréennes. Il a également évoqué des menaces directes à l'encontre de Guam, de Hawaï et de la côte Ouest des États-Unis.

La tension est montée d'un cran ces derniers jours dans la péninsule coréenne où Pyonyang, furieux de la tenue de manœuvres militaires américano-sud-coréennes, a proféré des menaces contre Séoul et Washington.

La Corée du Nord a également annoncé le redémarrage du réacteur nucléaire de Yongbyon et fermé l'accès à la zone industrielle mixte de Kaesong, à la frontière entre les deux Corées.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/04/2013

  • COMMERCE

    Le complexe de Kaesong, thermomètre économique des relations entre les deux Corées

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang va redémarrer un réacteur nucléaire arrêté depuis 2007

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Entre provocations et menaces, les Corées continuent leur surenchère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)