Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Billet Retour à Phnom Penh

En savoir plus

DÉBAT

Rapprochement États-Unis - Cuba : la fin du castrisme ?

En savoir plus

Amériques

En réponse à Pyonyang, Washington va déployer une batterie antimissile à Guam

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

Les États-Unis s'apprêtent à déployer sur l'île de Guam - territoire américain situé dans le Pacifique - une batterie antimissile afin de répondre aux menaces nord-coréennes qui se sont multipliées ces dernières semaines.

Les États-Unis vont déployer "dans les prochaines semaines" une batterie antimissile sur l’île de Guam, afin de contrer les menaces provenant de la Corée du Nord, a annoncé le Pentagone mercredi 3 avril. Le système qui sera déployé, baptisé THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), équipe l’armée américaine depuis 2008 et est capable d’intercepter un missile à haute altitude.

Près de 6 000 militaires américains sont basés à Guam, territoire américain de l'archipel des Mariannes, ainsi que des sous-marins et bombardiers B-52 qui ont conduit ces dernières semaines des vols au-dessus de la Corée du Sud.

"Les États-Unis restent vigilants face aux provocations nord-coréennes et se tiennent prêts à défendre le territoire américain, nos alliés et nos intérêts nationaux", a ajouté le Pentagone, précisant qu’il s’agissait d’une mesure de "précaution".

Un danger "clair et réel"

Intervenant dans la journée devant l'université de défense nationale à Washington, le nouveau secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a parlé d'un danger "clair et réel" à propos des menaces nord-coréennes. Il a également évoqué des menaces directes à l'encontre de Guam, de Hawaï et de la côte Ouest des États-Unis.

La tension est montée d'un cran ces derniers jours dans la péninsule coréenne où Pyonyang, furieux de la tenue de manœuvres militaires américano-sud-coréennes, a proféré des menaces contre Séoul et Washington.

La Corée du Nord a également annoncé le redémarrage du réacteur nucléaire de Yongbyon et fermé l'accès à la zone industrielle mixte de Kaesong, à la frontière entre les deux Corées.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/04/2013

  • COMMERCE

    Le complexe de Kaesong, thermomètre économique des relations entre les deux Corées

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang va redémarrer un réacteur nucléaire arrêté depuis 2007

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Entre provocations et menaces, les Corées continuent leur surenchère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)