Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Amériques

En réponse à Pyonyang, Washington va déployer une batterie antimissile à Guam

© Photo AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2013

Les États-Unis s'apprêtent à déployer sur l'île de Guam - territoire américain situé dans le Pacifique - une batterie antimissile afin de répondre aux menaces nord-coréennes qui se sont multipliées ces dernières semaines.

Les États-Unis vont déployer "dans les prochaines semaines" une batterie antimissile sur l’île de Guam, afin de contrer les menaces provenant de la Corée du Nord, a annoncé le Pentagone mercredi 3 avril. Le système qui sera déployé, baptisé THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), équipe l’armée américaine depuis 2008 et est capable d’intercepter un missile à haute altitude.

Près de 6 000 militaires américains sont basés à Guam, territoire américain de l'archipel des Mariannes, ainsi que des sous-marins et bombardiers B-52 qui ont conduit ces dernières semaines des vols au-dessus de la Corée du Sud.

"Les États-Unis restent vigilants face aux provocations nord-coréennes et se tiennent prêts à défendre le territoire américain, nos alliés et nos intérêts nationaux", a ajouté le Pentagone, précisant qu’il s’agissait d’une mesure de "précaution".

Un danger "clair et réel"

Intervenant dans la journée devant l'université de défense nationale à Washington, le nouveau secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a parlé d'un danger "clair et réel" à propos des menaces nord-coréennes. Il a également évoqué des menaces directes à l'encontre de Guam, de Hawaï et de la côte Ouest des États-Unis.

La tension est montée d'un cran ces derniers jours dans la péninsule coréenne où Pyonyang, furieux de la tenue de manœuvres militaires américano-sud-coréennes, a proféré des menaces contre Séoul et Washington.

La Corée du Nord a également annoncé le redémarrage du réacteur nucléaire de Yongbyon et fermé l'accès à la zone industrielle mixte de Kaesong, à la frontière entre les deux Corées.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 03/04/2013

  • COMMERCE

    Le complexe de Kaesong, thermomètre économique des relations entre les deux Corées

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang va redémarrer un réacteur nucléaire arrêté depuis 2007

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Entre provocations et menaces, les Corées continuent leur surenchère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)