Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

Sarkozy mis en examen : le parquet pourrait requérir un non-lieu

© Photo AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/04/2013

Le site du Parisien révèle, jeudi soir, que le procureur de la République de Bordeaux s'apprêterait à requérir un non-lieu à l'égard de Nicolas Sarkozy, mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt.

LeParisien.fr a pris connaissance d'un rapport du parquet général remis jeudi 4 avril à la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) du ministère de la Justice. Selon ce rapport, le procureur de Bordeaux, qui a trois mois pour rendre son réquisitoire, envisagerait de requérir un non-lieu à l'encontre de l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. 

Celui-ci a été mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt le 21 mars. Il est soupçonné par les juges d'avoir reçu des enveloppes d'argent en liquide au domicile de Lilianne Bettencourt, l'héritière de l'Oréal. 

D'après ce rapport, le parquet ne partagerait donc pas les soupçons des juges. Selon une source proche du dossier citée par l’AFP, les confrontations organisées le 21 mars, juste avant sa mise en examen, entre Nicolas Sarkozy et d'anciens membres du personnel de Liliane Bettencourt, afin de savoir s'il avait pu la rencontrer à plus d'une reprise en 2007 en vue d'obtenir d'elle abusivement un financement de sa campagne, n'avaient "rien" apporté de neuf en faveur de cette thèse.

 

Le 28 mars, une semaine exactement après cette mise en examen, les juges en charge de l'affaire - Jean-Michel Gentil, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël - avaient officiellement annoncé aux 12 personnes mises en examen dans ce dossier, dont Nicolas Sarkozy, que l'enquête était terminée.

 

Le parquet doit désormais faire savoir dans les trois mois quelle est sa position concernant les poursuites visant ces 12 personnes, soit en faveur d'un renvoi devant le tribunal, soit pour un non-lieu, comme cela semble être le cas pour l'ex-président.

 

Mais les magistrats instructeurs ne sont pas pour autant tenus de suivre les réquisitions du parquet, auquel cas celui-ci pourrait encore faire appel de leur décision devant la cour d'appel, qui trancherait alors en dernier ressort.

Avec dépêches

 

 

Première publication : 04/04/2013

  • FRANCE

    La justice ouvre une enquête sur les menaces à l'encontre du juge Gentil

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sur Facebook, Nicolas Sarkozy dénonce une mise en examen "injuste"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse, "une qualification grotesque"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)