Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

Economie

Facebook Home ne fait les affaires ni d'Apple, ni de Google

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 05/04/2013

La nouvelle application de Facebook pour smartphone Android met les fonctions du célèbre réseau social au cœur de l'interface du téléphone portable. Si les fans du service s'en réjouissent, tel n'est pas le cas d'Apple et de Google. Explications.

Avec Facebook Home, le roi des réseaux sociaux ne va pas se faire que des amis. Dévoilée jeudi 4 avril par le PDG du groupe, Mark Zuckerberg, cette nouvelle application redécore les smartphones Android (le système d’exploitation mobile de Google) aux couleurs de Facebook.

Après avoir téléchargé l’application ou acheté le HTC First qui embarque Facebook Home par défaut, l'utilisateur pourra accéder bien plus facilement qu’auparavant à toutes les fonctions de son réseau social préféré. Les mises à jour de ses contacts seront accessibles directement depuis l’écran d’accueil du téléphone et il pourra “tchater” avec ses “amis” à tout moment.

Une bonne nouvelle pour tous les accros de la mise à jour de leur statut... sauf s'ils ne jurent aussi que par Apple. La marque à la pomme fait, en effet, figure de principale perdante face à cette offensive de Facebook sur le créneau du mobile, car la nouvelle application du réseau social ne sera pas disponible sur iPhone. “Nous aimerions vraiment offrir cette expérience sur iOS [le système d’exploitation d’Apple, NDLR] mais, à l’heure actuelle, c’est impossible”, a reconnu jeudi Mark Zuckerberg sur le site du magazine économique américain Forbes.

“Nous avons une bonne relation avec Apple, mais ses responsables veulent intégralement contrôler l’expérience mobile”, a encore expliqué le jeune PDG milliardaire. En clair : le géant de Cupertino n’accepte pas qu’une application transforme la présentation de son smartphone star et la manière dont il fonctionne.

Android gagnant, Google perdant

Si l'application est, en revanche, parfaitement compatible avec le système d'exploitation de Google, elle ne fait pourtant pas non plus les affaires du géant de la recherche sur Internet. “Android est la nouvelle arme de Facebook contre Google”, assure même le site du magazine économique américain Fortune, qui va jusqu'à laisser entendre que le réseau social a réussi le tour de force de retourner Android contre son créateur.

La nouvelle interface made in Facebook transforme, en effet, un smartphone Android en boîte à services Facebook, au détriment de ceux de Google (Gmail, Google Maps, etc.). Ces derniers ne sont plus mis en avant dans la présentation des applications sur l'écran d'accueil du téléphone, qui passe à 100 % aux couleurs du réseau social, faisant courir le risque que les “mobinautes” utilisent davantage les solutions de Facebook que celles de Google.

Le HTC First, premier smartphone équipé de Facebook Home

Parmi elles, la fonction recherche - qui assure l'essentiel des rentrées publicitaires du géant de l'Internet - apparaît comme celle qui a le plus à perdre. "Facebook vient de détruire le cœur de métier de Google sur Android", affirme ainsi Business Insider, un site américain spécialisé dans l'économie numérique. Et pour cause : le réseau social n'a pas du tout la même approche de l'utilisation de l'Internet sur mobile que Google. Avec Facebook Home, Mark Zuckerberg & Co. veulent que l'essentiel de l'activité mobile des internautes proviennent d'intéractions avec leurs "amis" virtuels alors que, de son côté, Google a plutôt intérêt à ce que les utilisateurs de smartphones intéragissent avant tout avec un algorithme : celui de leur moteur de recherche. Autant dire deux visions de l'expérience mobile difficilement conciliables...

Reste que Facebook a tout de même fait un heureux en annonçant le lancement de sa nouvelle application. Pour illustrer les fonctions de l'interface, Mark Zuckerberg a utilisé un nouveau téléphone du constructeur taïwanais HTC (isponible à partir du 12 avril aux États-Unis), le HTC First, qui a du même coup été intronisé premier smarpthone Facebook. Un adoubement par le PDG du réseau social qui peut faire la différence aux yeux des consommateurs même si, par la suite, l'application Facebook Home pourra aussi être téléchargée et installée sur des smartphones Samsung, Sony ou LG.

Première publication : 05/04/2013

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Facebook voudrait un smartphone à sa gloire

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Mark Zuckerberg voudrait bien se mêler de politique

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Téléphonie mobile: à Barcelone, tout le monde veut sa part du gâteau

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)