Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

Economie

Facebook Home ne fait les affaires ni d'Apple, ni de Google

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 05/04/2013

La nouvelle application de Facebook pour smartphone Android met les fonctions du célèbre réseau social au cœur de l'interface du téléphone portable. Si les fans du service s'en réjouissent, tel n'est pas le cas d'Apple et de Google. Explications.

Avec Facebook Home, le roi des réseaux sociaux ne va pas se faire que des amis. Dévoilée jeudi 4 avril par le PDG du groupe, Mark Zuckerberg, cette nouvelle application redécore les smartphones Android (le système d’exploitation mobile de Google) aux couleurs de Facebook.

Après avoir téléchargé l’application ou acheté le HTC First qui embarque Facebook Home par défaut, l'utilisateur pourra accéder bien plus facilement qu’auparavant à toutes les fonctions de son réseau social préféré. Les mises à jour de ses contacts seront accessibles directement depuis l’écran d’accueil du téléphone et il pourra “tchater” avec ses “amis” à tout moment.

Une bonne nouvelle pour tous les accros de la mise à jour de leur statut... sauf s'ils ne jurent aussi que par Apple. La marque à la pomme fait, en effet, figure de principale perdante face à cette offensive de Facebook sur le créneau du mobile, car la nouvelle application du réseau social ne sera pas disponible sur iPhone. “Nous aimerions vraiment offrir cette expérience sur iOS [le système d’exploitation d’Apple, NDLR] mais, à l’heure actuelle, c’est impossible”, a reconnu jeudi Mark Zuckerberg sur le site du magazine économique américain Forbes.

“Nous avons une bonne relation avec Apple, mais ses responsables veulent intégralement contrôler l’expérience mobile”, a encore expliqué le jeune PDG milliardaire. En clair : le géant de Cupertino n’accepte pas qu’une application transforme la présentation de son smartphone star et la manière dont il fonctionne.

Android gagnant, Google perdant

Si l'application est, en revanche, parfaitement compatible avec le système d'exploitation de Google, elle ne fait pourtant pas non plus les affaires du géant de la recherche sur Internet. “Android est la nouvelle arme de Facebook contre Google”, assure même le site du magazine économique américain Fortune, qui va jusqu'à laisser entendre que le réseau social a réussi le tour de force de retourner Android contre son créateur.

La nouvelle interface made in Facebook transforme, en effet, un smartphone Android en boîte à services Facebook, au détriment de ceux de Google (Gmail, Google Maps, etc.). Ces derniers ne sont plus mis en avant dans la présentation des applications sur l'écran d'accueil du téléphone, qui passe à 100 % aux couleurs du réseau social, faisant courir le risque que les “mobinautes” utilisent davantage les solutions de Facebook que celles de Google.

Le HTC First, premier smartphone équipé de Facebook Home

Parmi elles, la fonction recherche - qui assure l'essentiel des rentrées publicitaires du géant de l'Internet - apparaît comme celle qui a le plus à perdre. "Facebook vient de détruire le cœur de métier de Google sur Android", affirme ainsi Business Insider, un site américain spécialisé dans l'économie numérique. Et pour cause : le réseau social n'a pas du tout la même approche de l'utilisation de l'Internet sur mobile que Google. Avec Facebook Home, Mark Zuckerberg & Co. veulent que l'essentiel de l'activité mobile des internautes proviennent d'intéractions avec leurs "amis" virtuels alors que, de son côté, Google a plutôt intérêt à ce que les utilisateurs de smartphones intéragissent avant tout avec un algorithme : celui de leur moteur de recherche. Autant dire deux visions de l'expérience mobile difficilement conciliables...

Reste que Facebook a tout de même fait un heureux en annonçant le lancement de sa nouvelle application. Pour illustrer les fonctions de l'interface, Mark Zuckerberg a utilisé un nouveau téléphone du constructeur taïwanais HTC (isponible à partir du 12 avril aux États-Unis), le HTC First, qui a du même coup été intronisé premier smarpthone Facebook. Un adoubement par le PDG du réseau social qui peut faire la différence aux yeux des consommateurs même si, par la suite, l'application Facebook Home pourra aussi être téléchargée et installée sur des smartphones Samsung, Sony ou LG.

Première publication : 05/04/2013

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Facebook voudrait un smartphone à sa gloire

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Mark Zuckerberg voudrait bien se mêler de politique

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Téléphonie mobile: à Barcelone, tout le monde veut sa part du gâteau

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)