Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cesar : Roman Polanski renonce

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Le vote de Fessenheim est un scandale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Je ne crois pas au ni droite ni gauche"

En savoir plus

FOCUS

Iran : le sport, outil d'émancipation des femmes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec Julien Fournié, dans les coulisses d’un défilé Haute Couture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Une émission réalisée à partir de contenus amateur : photos, vidéos et témoignages envoyés par nos Observateurs aux quatre coins du monde et vérifiés par nos journalistes à Paris. Le samedi à 9h15.

Dernière modification : 11/04/2013

Indiens non grata à Rio et la fête du tapis tourne au vinaigre en Algérie

L'équipe des Observateurs vous propose la première émission entièrement réalisée à partir de contenus amateur. Photos, vidéos, témoignages : tout vient de nos Observateurs, aux quatre coins du monde, et tout a été vérifié par nos journalistes, à Paris. Première diffusion le samedi à 8h10 (heure de Paris).

Équipe éditoriale : Gaëlle Faure, Sarra Grira, Djamel Belayachi, Grégoire Remund et Corentin Bainier.
 
SUJET 1  -  BRESIL
 
Le Mondial 2014, à Rio, on n'attend que ça ! Pourtant, l'organisation de ce gigantesque avènement a un prix. Des indiens installés dans un "village" indigène à deux pas du célèbre stade Maracaña, où se jouera la finale, l'ont appris à leurs dépends. Fin mars, ils ont été délogés manu militari par les forces de l'ordre qui comptent installer un centre commercial à la place du bâtiment principal, Coupe du monde, JO, et les indigènes dans tout ça, le témoignage de Carlos Latuff, habitant de Rio.
 
SUJET 2 - ALGERIE
 
La ville de Ghardaïa dans le sud de l'Algérie est célèbre pour ses tapis traditionnels. Et tous les ans une fête est consacrée aux tisserands locaux, mais cette année les festivités ont tourné au vinaigre. Des chômeurs et des militants des droits sont descendus dans la rue pour dénoncer le coût d'un tel évènement, qui s’approcherait des deux  millions d'euros. Mais leur mobilisation a été sévèrement réprimée par les forces de l'ordre. On veut du travail, pas du folklore. Ecoutez le témoignage de Khodir Sekouti.

Par Ségolène MALTERRE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/01/2017 Les Observateurs

Les musulmans rohingyas humiliés en Birmanie et une polémique après l'expulsion de France d'un Malien

En Birmanie, début janvier un soldat n'a pas hésité à se filmer pendant que ses collègues humiliaient des musulmans rohingyas, victimes de discriminations systématiques. Au Mali,...

En savoir plus

27/12/2016 OBSERVATEURS

Expulsion de migrants en Algérie et des chefs de milice qui dérangent au Burkina Faso

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

28/11/2016 OBSERVATEURS

Scandale du cercueil en Afrique du Sud et le calvaire d'un migrant à Lesbos en Grèce

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

19/11/2016 Bulgarie

Une milice bulgare anti-migrants et une imprimante 3D en déchets électroniques au Togo

A la frontière entre la Bulgarie une milice d'extrême-droite traque les migrants et les renvoient en Turquie sans ménagement... Au Togo, notre Observateur présente son modèle...

En savoir plus

12/11/2016 États-Unis

Le rappeur héros et les Iraniens rebelles

Moise Morancy, rappeur new-yorkais, raconte comment il sauvé une adolescente d'une agression sexuelle dans un bus. Puis, des Iraniens montrent comme critiquer indirectement le...

En savoir plus