Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentat meurtrier en plein meeting électoral près de Bagdad

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/04/2013

Un kamikaze s'est fait exploser samedi lors d’un meeting politique au nord de Bagdad, faisant 25 morts et 60 blessés. Attentats, assassinats de candidats... La campagne des élections provinciales se déroule dans un climat des plus tendus.

Vingt-cinq personnes ont été tuées et 60 blessées samedi dans un attentat perpétré en plein meeting électoral au nord de Bagdad, à deux semaines jour pour jour d'un scrutin provincial dont la campagne est marquée par un regain de violences.

Dans ce contexte particulier de campagne électorale, l'attaque, perpétrée à Baqouba (60 km au nord de Bagdad), repose avec acuité la question de la capacité des forces de sécurité irakiennes à assurer la sécurité dans le pays, dix ans après son invasion et la chute soudaine du régime de Saddam Hussein.

L'attentat visait un meeting de campagne en plein air de Mouthanna Ahmed Abdelwahid à l'heure du déjeuner.

Une grenade a d'abord été lancée dans la foule, composée de l'équipe de campagne du candidat. Un kamikaze a ensuite fait exploser la charge qu'il portait sur lui.

Le candidat est sain et sauf, mais 25 personnes ont péri et 60 autres ont été blessées, d'après un officier de police et une source médicale à l'hôpital de Baqouba.

La province de Diyala, dont Baqouba est le chef-lieu, est l'une des plus violentes d'Irak. Selon l'ONG Iraq Body Count, basée en Grande-Bretagne, 560 personnes y ont péri dans des attaques l'an dernier. Rapporté à sa population, le taux d'homicide volontaire y est de 38,8 pour 100.000 habitants, ce qui en fait le ratio le plus élevé dans le pays.

Douze candidats tués depuis le début de l'année


Diyala, mais aussi les villes et les environs de Bagdad, Kirkouk et Mossoul, au nord du pays, continuent chaque jour à être endeuillés par les attentats, commis pour la plupart par les insurgés sunnites, dont Al-Qaïda en Irak.

L'attentat de Baqouba n'a pas été revendiqué, mais les militants du réseau extrémiste sont coutumiers d'attaques contre les forces de sécurité, les chiites et les responsables politiques.

M. Abdelwahid, qui porte les couleurs du petit parti local Azeimoun Ala al-Bina (Déterminés à construire), faisait campagne pour les élections provinciales du 20 avril prochain, organisées dans douze des 18 provinces irakiennes.

La campagne se déroule dans un climat des plus tendus. Douze candidats ont été assassinés depuis le début de l'année, et le mois dernier 271 personnes ont été tuées dans des violences, faisant de mars le mois le plus meurtrier depuis août 2012.

Face à l'instabilité et l'insécurité qui y règnent, le Premier ministre Nouri al-Maliki a décidé de repousser le scrutin sine die à Anbar (ouest) et Ninive (nord), deux provinces dans lesquelles les sunnites battent le pavé depuis trois mois pour réclamer la fin de la "marginalisation" dont ils s'estiment victimes.

Dix ans après l'invasion qui a abouti in fine à la chute du régime de Saddam Hussein et du parti Baas, l'Irak, s'il continue à être endeuillé au quotidien, ne connaît cependant plus les niveaux de violences des années sombres 2006-2008.

Samedi, lors d'une autre attaque, survenue à Charqat, à 290 km au nord-ouest de la capitale irakienne, un civil a été tué par l'explosion d'une bombe qui visait son véhicule.

Et près de Balad, à 70 km au nord de Bagdad, la police a découvert la dépouille d'un policier enlevé vendredi avec son frère.

AFP

Première publication : 06/04/2013

  • IRAK

    Dix ans après la guerre, l’Irak tente de redevenir une puissance régionale

    En savoir plus

  • MY BEVOLED ENEMY

    États-Unis - Irak : mon meilleur ennemi

    En savoir plus

  • IRAK

    Bagdad : une cinquantaine de morts dans une série d'attentats anti-chiites

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)