Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

L'industrie du futur : le plan d'Emmanuel Macron pour moderniser la France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Asie du sud-est : la tragédie des Rohingyas

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les jihadistes consolident leurs positions en Irak et en Syrie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Athènes menace de ne pas rembourser le FMI en juin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Grèce, la brute et le truand"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Festival de Cannes : "Ne boudons pas notre fierté"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Huppert et Depardieu dans "Valley of love"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

FRANCE

Affaire Cahuzac : pour le PS, les propos de Mélenchon sont "dangereux"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/04/2013

Après les déclarations tonitruantes du leader du Front de gauche, qui dénonce la "pourriture" du système politique, le député socialiste Olivier Faure estime que le discours de Jean-Luc Mélenchon relève du populisme.

Le député socialiste Olivier Faure a jugé samedi 6 avril que le discours de Jean-Luc Mélenchon, qui dénonce la "pourriture" du "système" après l'affaire Cahuzac, était "à la fois dangereux et totalement injustifié". "On ne peut pas mettre dans le même sac l'ensemble de la classe politique, ça c'est vraiment l'une des formes les plus évidentes du populisme, a-t-il déclaré sur i-Télé. "On ne peut pas d'un seul coup renvoyer le peuple contre ses élites - dont Jean-Luc Mélenchon fait partie d'ailleurs - et considérer qu'on doit passer un immense 'coup de balai'", a poursuivi l'élu, précisant que la plupart des hommes politiques exerçaient leur travail avec à l'esprit le bien public et l'intérêt général.

"Coup de balai": l’expression a été employée, le 5 avril, par le leader du Front de gauche qui réclame un nettoyage de la classe politique "constituée de tout-puissants seigneurs", selon l’ancien ministre socialiste. "Non, ce n'est pas une personne qui a failli, c'est un système qui révèle sa pourriture intrinsèque", avait-il accusé, quatre jours après les aveux de l'ex-ministre du Budget à propos d'un compte bancaire non déclaré en Suisse.

Appel à une mobilisation le 5 mai

Entendant surfer sur le soudain silence du Front national - embarrassé après que l'affaire a révélé qu'un conseiller de Marine Le Pen avait aidé Jérôme Cahuzac à ouvrir le compte illégal en Suisse -, Jean-Luc Mélenchon a également appelé à un large rassemblement le 5 mai, date anniversaire de l’élection de François Hollande.

"On ne peut accepter que le peuple français humilié ne s'en mêle pas. C'est pourquoi je veux faire la proposition que l'on manifeste le jour anniversaire du deuxième tour de la présidentielle, le 5 mai prochain, que l'on fasse une marche citoyenne pour la VIe République, pour purifier l'atmosphère politique insupportable", a-t-il déclaré vendredi sur France Info.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 06/04/2013

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac souhaiterait retrouver son siège à l'Assemblée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Cahuzac : une "trahison" et beaucoup de questions

    En savoir plus

  • DIAPORAMA

    Jean-Luc Mélenchon : "Chavez ne mourra jamais"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)