Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Qu'achètent les Etats-Unis en Afghanistan?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Code du travail : le dernier round

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Fou ou terroriste?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron : 100 jours à l'Élysée, entre couacs et mesures impopulaires, déjà le désamour ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron : 100 jours à l'Élysée, entre couacs et mesures impopulaires, déjà le désamour ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les humanitaires face aux pénuries alimentaires dans les camps de réfugiés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il s'appelait Julian Cadman"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Areva quitte la Bourse de Paris"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans le cartable d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

Asie - pacifique

Lourd bilan après l'effondrement d'un immeuble près de Bombay

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/04/2013

Au moins 72 personnes sont mortes dans l'effondrement d'un immeuble en construction situé en périphérie de Bombay. Les opérations de secours ont été arrêtées car il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants.

Les autorités indiennes ont mis fin samedi aux recherches de survivants dans les décombres d'un immeuble en construction à la périphérie de Bombay qui s'est effondré jeudi soir faisant 72 morts, selon un dernier bilan publié par la police.

"Les opérations de secours sont maintenant terminées car il n'y a plus d'espoir de retrouver des survivants", a indiqué à l'AFP Sandeep Malvi, le porte-parole de la municipalité de Thane, où s'est produit le sinistre à 35 km de Bombay.

"Le nombre de morts est maintenant de 72. Trente six personnes ont été blessés et sont en cours de traitement. Au moins 126 personnes ont été sauvées", a-t-il ajouté.

Assistés de bulldozers, les secouristes avait poursuivi leurs efforts samedi matin pour dégager les personnes encore coincées sous huit mètres de décombres de fer et de béton, mais ils ont du abandonner plus tard dans la journée les recherches.

La plupart des victimes sont des ouvriers venus à Bombay pour trouver du travail dans la construction. Ces migrants indiens touchent en général un salaire de quelques centaines de roupies (moins de 10 euros) par jour.

Ils emmènent souvent leur femme et leurs enfants sur les chantiers et y vivent le temps des travaux.

L'administration civile locale a indiqué qu'elle enquêtait sur l'accident et qu'elle allait inspecter les bâtiments ayant récemment été construits dans le quartier, où vivent en majorité des banlieusards de la classe moyenne.

Les effondrements de bâtiments sont fréquents en Inde, où la croissance économique a fait sortir de terre de nombreuses structures à plusieurs étages construites sans aucun respect des normes, et parfois sans autorisation.


AFP

Première publication : 06/04/2013

  • INDE

    Le tourisme indien pâtira-t-il des affaires d'agressions sexuelles contre les femmes ?

    En savoir plus

  • INDE

    En Inde, une touriste britannique échappe à une agression sexuelle

    En savoir plus

  • INDE

    Deux bombes explosent dans le sud de l'Inde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)